Menu
S'identifier
Édito

Méta cagoule


Publié le : 06.04.2007 I Dernière Mise à jour : 06.04.2007
{ element.images.0.titre }}
Méta cagoule I Crédit photo Virginie Dennemont

Auteur

  • Virginie Dennemont

Méta, vous avez dit méta ? L’une des dernières trouvailles des pros du web dans le secteur du voyage, c’est le méta moteur de recherche. Le « meta search engine » pour les intimes. Une sorte de robot intelligent, qui irait avec ses petits bras chercher pour l’internaute les offres les mieux adaptées à sa requête, avant de les comparer entre elles. A entendre ceux qui se revendiquent de cet engin, les Sprice, Liligo et autres Mobissimo ou futur Kayak, il s’agirait d’une nouvelle révolution du bon vieux comparateur d’offres touristiques. Les « anciens », comme Yahoo Voyages (Kelkoo) ou Easyvoyages (pensez… des vieux d’au moins 7 ans) rigolent sous cape, dénonçant l’effet d’annonce. Leur credo à eux : représenter, à deux, près des deux tiers des parts de marché, en nombre de visiteurs uniques, sur les comparateurs de voyages francophones. Soit, à la louche, un gros million chacun tous les mois. Mais l’apparente décontraction face à la nouvelle garde cache des efforts permanents en recherche et développement : Yahoo Voyages travaille sur un moteur de comparaison de packages dynamiques qui devrait être dévoilé dès cette année, et sur une plateforme de relations automatiques avec ses marchands (entendez ses fournisseurs de prestations, agences en ligne et tour-opérateurs gros et petits), pour l’année prochaine. De son côté, Easyvoyages peaufine son « buzz expert », ou comment présenter les 10 meilleurs tarifs disponibles sur 100 axes majeurs, sur une période donnée (et non plus une date).

Méta ou pas, ça phosphore dur. De quoi s’affoler dans les agences physiques ? Pas si sûr. Car ces messieurs, au-delà de la technologie, ont un autre leitmotiv : la maîtrise du contenu. En d’autres termes, la connaissance des destinations, des produits et le conseil de l’expert. Ça ne vous rappelle rien ? Un agent de comptoir, à visage découvert, en chair et en os. D’autant que les outils de réservation s’affinent en agences : après les centrales hôtelières B to B, Tour hebdo fait le point cette semaine sur les prochains outils de résa pour les produits sur mesure (lire aussi p. 6). De bon augure, même si la route semble encore longue.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format