Menu
S'identifier
Transport

ferroviaire - La SNCF lance son fonds d'investissement pour les start-ups


Publié le : 22.10.2015 I Dernière Mise à jour : 22.10.2015
{ element.images.0.titre }}
Yves Tyrode, directeur du Digital à la SNCF, mise sur "l'open innovation". ©VD I Crédit photo

La compagnie ferroviaire lance SNCF Digital Ventures, un fonds d’investissement pour aider des jeunes sociétés opérant dans le digital.



Dans le cadre de son vaste Plan digital annoncé en février 2015, la SNCF vient de lancer officiellement SNCF Digital Ventures, un fonds d’investissement qui aura pour mission d’investir dans le capital de jeunes pousses en pointe dans le domaine des nouvelles technologies.

Ce fonds dispose d’une dotation de 30 M€ avec la possibilité d’apporter entre 500 000€ et 4 M€ par start-up tout en restant minoritaire au capital de ces sociétés. 



"A la SNCF, nous pouvons compter sur nos propres forces mais pas seulement. Nous devons nous tourner vers l’extérieur et notamment vers les start-ups. Nous avons besoin d’un écosystème autour de nous. Cet aspect, l’Open innovation, est un point fondamental du Plan digital, explique dans un communiqué Yves Tyrode, le directeur du Digital à la SNCF. Et l’ancien patron de Voyages-sncf.com d’ajouter : Notre but est d’intensifier les initiatives susceptibles de bouleverser le marché des transports de demain pour en faire partie". 



Internet des objets, big data, drône, applis mobiles...

Les prises de participation pourront concerner des start-ups françaises mais pas seulement puisque la SNCF envisage des investissements dans de jeunes entreprises européennes mais aussi américaines et israëliennes, particulièrement actives dans le domaine des transports.

La SNCF cite ainsi des domaines comme "l’internet des objets, les drones de surveillance, le big data, les applications mobiles dédiées à l’information et au service client, l’économie de partage, les outils digitaux à destination des agents…".

La gestion du fonds sera réalisée par la société spécialisée HI Inov qui aura pour objectif de trouver les sociétés en lien avec la stratégie de développement de la SNCF dans le digital, qui ont besoin de lever des capitaux. "Le projet soutenu devra être viable commercialement et financièrement, il ne s’agit pas pour la SNCF de faire du mécénat", prévient Mathias Emmerich, Dg délégué Sécurité & performance de SNCF Mobilités.



S.J.


Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format