Menu
S'identifier
Ferroviaire

Retards, annulations ... la galère avec Eurostar continue !


Publié le : 18.03.2019 I Dernière Mise à jour : 18.03.2019
{ element.images.0.titre }}
Le trafic s'annonce très perturbé jusqu'au 20 mars. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Le trafic des Eurostar est fortement perturbé par la "grève du zèle" des douaniers qui devrait se poursuivre au moins jusqu’au 20 mars. Les retards s’accumulent et de nombreux trains sont annulés.

Toujours pas de sortie de crise en vue chez Eurostar. Le trafic des trains Eurostar au départ de la Gare du Nord à Paris était de nouveau fortement perturbé dimanche en raison de la "grève du zèle" des douaniers français, qui réclament des moyens supplémentaires à l'approche du Brexit.

A cause de ce mouvement, tous les trains de Paris à destination de Londres "subissent des retards importants", indiquait hier à la mi-journée le site internet d'Eurostar. En raison de "l'impact" de ces retards, quatre trains ont par ailleurs été supprimés dimanche, précise Eurostar.

Aujourd’hui, de nouvelles perturbations sont prévues et Eurostar conseille à ses "passagers au départ de Paris de voyager uniquement si nécessaire". Jusqu'à cinq heures de retard ont été enregistrées selon plusieurs passagers, qui ont exprimé leur ras le bol sur twitter.

"Si vous devez voyager depuis Paris jusqu'au 20 mars, vous pouvez échanger sans frais votre billet pour voyager à une date ultérieure ou demander un remboursement", indique par ailleurs le site. Trois trains ont du être supprimés aujourd’hui : deux ce matin et un ce soir.

Demain, deux autres trains ne partiront pas non plus et trois autres seront également supprimés mercredi.

Une proposition du gouvernement jugée insuffisante

Les agents des douanes, qui dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail, ont lancé début mars une "grève du zèle" pour obtenir l'augmentation de leur allocation complémentaire, mais aussi une hausse des effectifs à l'approche du Brexit.

Ce mouvement, qui se traduit par des contrôles aux frontières "plus poussés" et donc plus longs, a entraîné de nombreuses perturbations dans les transports, notamment pour l'Eurostar.

Face à cette grève, le gouvernement a proposé une augmentation de 55 euros net pour tous les agents, soit une enveloppe de 14 millions d'euros. Mais cette proposition a été jugée insuffisante par les syndicats, qui ont prévu de continuer leur mouvement dans l'attente d'une nouvelle proposition de Bercy.

De plus, le site fait savoir que "pour des raisons opérationnelles",  34 autres trains vont être supprimés jusqu’au 30 mars.

Mieux vaut en effet conseiller à vos clients de reporter leur déplacement s’ils le peuvent.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format