Menu
S'identifier
Ferroviaire

Malgré les grèves et les pannes, la SNCF bat des records de fréquentation


Publié le : 10.09.2018 I Dernière Mise à jour : 11.09.2018
{ element.images.0.titre }}
Les trains Ouigo partiront de la Gare de Lyon à la fin de l'année. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Les promotions tarifaires et la montée en puissance de Ouigo, qui débarquera à la Gare de Lyon en fin d’année, ont contribué à ces performances.

Guillaume Pépy a la sourire. Après plusieurs mois cauchemardesques marqués par 40 jours de grève au premier semestre, le patron de la SNCF a annoncé des résultats estivaux records.

"Les gens ont fait confiance au train pour les vacances, puisque la fréquentation des trains a été record cet été, avec 7% de voyageurs en plus par rapport à l'année dernière. Et même pour les TER, dans les régions, la fréquentation a augmenté de 15%", s'est-il réjoui.

La grève a néanmoins coûté 790 millions d'euros à la SNCF, dont "près de 200 millions" de remboursement et dédommagements aux clients, selon lui.

La SNCF a également été victime d’une panne d’électricité géante fin juillet, qui a affecté la gare de Paris-Montparnasse et fortement perturbé la circulation des trains vers l'Ouest et le Sud-Ouest pendant une semaine. L'incident a coûté 10 millions d'euros à la SNCF.

"Les gens ne nous en ont pas voulu, ils ont parfaitement compris que ce n'était pas de notre faute", a indiqué Guillaume Pépy.

Ce rebond est notamment dû à d'importantes promotions tarifaires et à une montée en puissance du train à grande vitesse à bas coût Ouigo qui a offert "la moitié de places en plus par rapport à l'année dernière", a-t-il expliqué.

Lyon, Marseille et Toulon bientôt en Ouigo

Guillaume Pépy a également annoncé "à partir de la fin de l’année" l’arrivée du train low cost à la Gare de Lyon. Après Montparnasse en début d’année à destination de Rennes, Nantes et Bordeaux, puis la gare de l'Est cet été vers Strasbourg, Nancy, Colmar ou Metz, les trains au départ de la Gare de Lyon vont desservir Lyon, Marseille, Aix-en-Provence, Avignon et Valence. Plus, en nouveautés :  Nice, Cannes, Antibes, Toulon, Saint-Raphaël et les Arcs Draguignan.

Les autres gares en périphérie de la capitale, telles que Marne-la-Vallée, Charles-de-Gaulle et Massy Palaiseau continueront d'accueillir des trains Ouigo.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format