Menu
S'identifier
Ferroviaire

La SNCF lance son TGV low cost Ouigo en Espagne


Publié le : 22.09.2020 I Dernière Mise à jour : 22.09.2020
{ element.images.0.titre }}
14 trains à grande vitesse ont desservir les destinations espagnoles. I Crédit photo Emeric Fohlen

Auteur

  • Céline Perronnet

La nouvelle offre débutera le 15 mars prochain par l’axe Barcelone-Madrid avec 5 allers-retours par jour. Objectif : s’étendre rapidement pour démocratiser la grande vitesse en Espagne.

La SNCF a donné ce midi le top départ de son arrivée en Espagne en tant que nouvel opérateur. Déjà présente avec Elipsos, via son partenariat avec Renfe, sur certains axes entre la France et l'Espagne, elle fait cette fois cavalier seul pour relier Barcelone à Madrid (avec deux arrêts à Saragosse et Tarragone) 5 fois par jour à compter du 15 mars 2021.

"Nous allons démocratiser le train à grande vitesse", affirme Hélène Valenzuela, la directrice générale du nouvel opérateur SNCF en Espagne, alors que pour l'heure le réseau ferroviaire espagnol est uniquement entre les mains de Renfe. "D’autres destinations vont rapidement voir le jour : Valence, Alicante, Séveille, Malaga", énumère-t-elle.

Pour cette nouvelle offre, la SNCF a choisi une marque et un concept qu’elle maîtrise bien en France : Ouigo. "Ouigo, c’est la grande vitesse au meilleur prix et l’un de nos leviers de devéloppement avec 60 millions de voyageurs depuis sept ans", souligne Alain Krakovitch, directeur général de Voyages SNCF.

10 000 billets à 1 euro

La SNCF ne devrait cependant "pas faire de copier-coller" de l’offre française et proposer des trains Alstom à deux étages de 509 places avec un espace bar et surtout les petits prix qui font le succès du TGV low cost.

"Les tarifs seront 50% moins chers que ceux pratiqués par Renfe", poursuit le DG. Les billets seront mis en vente dans quelques semaines mais une offre flash est déjà programmée pour le 24 septembre à 18 heures : 10 000 billets à 1 euro pour marquer le coup.

Et la SNCF voit grand avec un total de 30 000 places par jour réparties sur 14 trains à moyen terme. De son côté, Renfe devrait débarquer en France en 2022 pour desservir plusieurs axes dans le Sud avant d’arriver à Paris …

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format