Menu
S'identifier
Transport

Comment vos clients peuvent revendre seuls leurs billets d'avion non remboursables


Publié le : 25.10.2018 I Dernière Mise à jour : 25.10.2018
{ element.images.0.titre }}
Air France vient tout juste de lancer une plateforme de revente de billets non remboursables. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

Vos clients doivent modifier ou annuler leur voyage ? Des solutions existent pour leur permettre de revendre des billets d'avion non remboursables.

Un billet non remboursable est, par définition, non remboursable et donc perdu si son titulaire souhaite annuler ou modifier son voyage. Plusieurs opérateurs, et pas des moindres, offrent pourtant une solution via des plateformes de revente des billets.

 

1. Changement de nom pour les billets low-cost

Du côté de l'aérien, seules les low-cost permettent de céder un billet à quelqu'un d'autre et de changer le nom du dossier. C'est le cas d'Easyjet qui demande 25 € par vol pour un changement de nom à plus de 60 jours avant le départ et 65 € par vol en dessous de 60 jours. Chez Ryanair, le changement peut intervenir jusqu'à 2 heures avant le vol, au prix unique de 115 € par vol via le site Internet et 160 € par téléphone.

Norwegian permet quant à elle de changer le nom jusqu'à 30 minutes avant le départ. Le service coûte 55 € pour un vol moyen-courrier et 100 € pour un vol long-courrier. Chez l'islandaise Wow Air, le nom peut être changé jusqu'à 24h avant le départ, moyennant 130 €. Une précision : pour les vols à destination des États-Unis, le changement de nom est possible au minimum 72 heures avant le vol, en raison des exigences des autorités américaines.

Compter 60 € par trajet pour Vueling. Chez Transavia, le changement s'élève à 50 € par trajet, sachant que, si le prix du vol a augmenté dans l'intervalle, il faut également régler la différence. Un principe repris chez Volotea et Germanwings, qui facturent le changement de nom 40 € pour l'espagnole et 60 € pour l'allemande.

A noter que les low-costs n'organisent pas elles-mêmes ce marché de l'occasion, laissant les clients utiliser des plateformes externes comme KelBillet, Zepass.com ou le forum Aller-retour.net.

 

2. Service de revente pour les billets Air France

Mais les choses bougent. Air France vient d'inaugurer FlexFly, son propre service de revente de billets non remboursables. Comment ça marche ? Rendez-vous sur le site www.flexfly.fr pour déposer une annonce et espérer qu'un acheteur se présente. Le vendeur récupère alors 50% du prix du billet, les 50% restants étant prélevés par Air France pour financer son service et offrir une réduction à l'acheteur.

FlexFly est disponible pour les billets Air France mais aussi pour les billets achetés sur Transavia France et Joon. Attention : en cas de billet aller-retour, il faut obligatoirement proposer les deux trajets. Et Air France a parfaitement verrouillé sa plate-forme : la compagnie continue à ne pas autoriser les changements de noms pour les billets Air France et Joon, empêchant toute revente en dehors de FlexFly. De quoi donner des idées à d'autres compagnies aériennes régulières…

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format