Menu
S'identifier
Aérien

Pourquoi Lufthansa Group parie sur les provinces françaises


Publié le : 21.09.2018 I Dernière Mise à jour : 21.09.2018
{ element.images.0.titre }}
Le groupe Lufthansa compte 5 compagnies (Lufthansa, Eurowings, Brussels Airlines, Austrian et Swiss). I Crédit photo Tobias Nordhausen / Flickr

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Les cinq compagnies du groupe allemand proposent plus de 700 vols par semaine vers l’Allemagne, la Suisse, la Belgique et l’Autriche, au départ d’une quinzaine d’aéroports français.

Sur les douze derniers mois (d'août 2017 à juillet 2018), Lufthansa Group a transporté 6,5 millions de passagers sur ses lignes au départ des 15 aéroports hexagonaux (hors Bâle-Mulhouse), dont 8 desservis toute l’année ; soit une jolie envolée de 15% sur un an. Mieux, le remplissage des 736 vols hebdomadaires a progressé de 5 points (à 75%). De quoi conforter le groupe allemand et ses cinq compagnies (Lufthansa, Eurowings, Brussels Airlines, Austrian et Swiss) dans son choix de faire de la France un marché stratégique.

"Nous détenons 6 à 7% du marché français et nous ambitionnons d’être la première compagnie étrangère dans l’Hexagone. Au-delà de Paris où nous proposons 214 vols par semaine, nous sommes convaincus qu’il existe une dynamique importante dans les régions françaises, où nous proposons les deux tiers de notre offre", explique Michael Gloor, directeur des ventes pour la France.

Priorité au Grand Ouest

C’est dans cette perspective que la compagnie fait le forcing à Marseille. Depuis fin avril, Swiss relie la cité phocéenne à Zurich, à raison de trois vols par semaine. Parallèlement, Lufthansa a récemment ajouté un troisième vol quotidien à destination de Francfort. Avec un départ de Marseille à 7h10, il permet aux passagers d’effectuer un aller-retour dans la journée mais aussi de pouvoir se connecter à un plus grand nombre de vols sur le hub allemand. 

L’autre priorité du transporteur se porte sur le Grand Ouest. Lufthansa Group a inauguré au printemps une ligne Bordeaux-Zurich opérée par Swiss (12 vols/semaine). Elle s’ajoute au Bordeaux-Francfort (Lufthansa) lancé l’an dernier. Enfin, la ligne Nantes-Munich proposée depuis 2017 connaît un joli succès, avec "un remplissage au dessus de la moyenne", précise Michael Gloor.

Lufthansa mise sur la norme NDC

Pour encourager les agences à accompagner cette croissance de l’offre, Lufthansa Group propose aux distributeurs utilisant la technologie NDC des tarifs exclusifs dès le 1er octobre, dans le cadre de son nouveau NDC Partner Program qui regroupe sur une même plateforme des offres et des contenus exclusifs, via une connexion API NDC — à savoir 20 € de rabais par réservation pour tous les vols européens au départ de France, dans les gammes "Light" et "Classic" de la classe économique.

Au premier semestre 2018, les compagnies de Lufthansa Group ont transporté 67 millions de passagers, soit une jolie progression de 11,2% par rapport à la même période de 2017.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format