Menu
S'identifier
Aérien

Journée des droits des femmes : l'aérien roi du marketing macho


Publié le : 09.03.2018 I Dernière Mise à jour : 09.03.2018
{ element.images.0.titre }}
La journée des droits des femmes devient un bon filon marketing pour les compagnies aériennes. I Crédit photo ©Brussels Airlines

Auteur

  • Didier Forray

Dédiée aux droits des femmes, la journée du 8 mars a surtout fait le bonheur des experts du marketing… La cause a été surexploitée par les compagnies aériennes !

Entre Noël et Pâques, les spécialistes du marketing ont désormais une autre date fétiche inscrite en rouge sur leur calendrier, le 8 mars, la journée internationale des droits des femmes, raccourcie en "journée de la femme" histoire de faire perdre tout côté politique ou revendicatif à ce qui devient une joviale variante de la Saint-Valentin et de la fête des mères...

Le 8 mars 2018 a d'ailleurs battu des records : jamais autant de compagnies aériennes n'avaient à ce point exploité l'événement. Lufthansa, Easyjet, Virgin Atlantic, Thomas Cook Airlines, Brussels Airlines et même Ethiopian Airlines et Air India ont ainsi mis en place des équipages 100 % féminins pour prouver on ne sait trop quoi. Comme s'il pouvait être exceptionnel qu'un équipage féminin fasse voler un avion ?

Emirates l'a pour une fois joué petit bras en plaçant seulement une pilote et une co-pilote ensemble sur un vol tandis que British Airways a battu tout le monde à plate couture en impliquant 61 femmes sur la totalité d'un vol Londres-Glasgow, de l'équipage aux bagagistes en passant par la responsable de vol.

N'ayant peut-être pas de femmes pilotes dans ses effectifs, Aer Lingus a choisi de son côté d'offrir un embarquement prioritaire aux femmes au départ d'Irlande. La compagnie irlandaise ne précise pas si les hommes étaient invités à patienter autour d'une bière...

Palme d'or à Brussels Airlines

Ces initiatives ont évidemment été savamment relayées à coup de communiqués de presse dithyrambiques. La palme revient à Brussels Airlines avec un communiqué ciselé dans la plus parfaite langue de bois. Diane Cauwenberghs, responsable des ressources humaines de la compagnie, y déclare sans sourciller que "Brussels Airlines croit fermement à l'égalité des sexes". Quelle nouvelle !

Ce même communiqué égraine la liste des vols assurés par son personnel féminin en indiquant à chaque fois les prénoms de chaque membre d'équipage, de la commandante Sofie à l'hôtesse Peggy... Les femmes n'ont pas droit à leur nom de famille ? Une familiarité qui bafoue à elle seule les droits censés être honorés en cette journée... Qu'importe puisque l'essentiel est de faire le buzz !

Vu la tendance grandissante des compagnies aériennes à exploiter la moindre date à des fins marketing, la rédaction tient en tout cas à signaler qu'elle refusera de voler sur Lufthansa, British Airways et consorts le 20 novembre, jour des droits de l'enfant, de peur que ces compagnies constituent des équipages entièrement composées de moins de 10 ans...

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format