Menu
S'identifier
Aérien

Après Ryanair, Wizz Air taxe aussi les bagages cabine


Publié le : 12.10.2018 I Dernière Mise à jour : 12.10.2018
{ element.images.0.titre }}
La nouvelle taille du bagage à main ne permettra plus d'emporter gratuitement un bagage à roulettes standard. I Crédit photo Wikipedia

Auteur

  • Didier Forray

Wizz Air annonce un changement de sa politique bagages à partir du 1er novembre 2018. Sous le marketing se cache un bon calcul !

Les bagages cabine sont-ils la nouvelle poule aux œufs d'or des low-cost ? Après Ryanair, c'est au tour de Wizz Air de modifier sa politique bagages en la matière. A compter du 1er novembre, les passagers de Wizz Air auront droit d'emporter gratuitement en soute un bagage cabine ne pesant pas plus de 10 kg et ne dépassant pas 40 x 30 x 20 cm, contre 55 x 40 x 23 cm aujourd'hui.

La diminution de la taille maximale n'est pas anodine puisque cela permet d'exclure de la franchise gratuite les bagages cabine à roulettes de taille standard. Pour emporter un bagage à roulettes en cabine au format 55 x 40 x 23 cm, les passagers devront acheter l'option WIZZ Priority, facturée en ligne de 5 à 12 € selon le vol. En plus des franchises existantes de 20 kg et 32 kg, Wizz Air met opportunément en place une nouvelle franchise permettant d'enregistrer en soute un bagage de 10 kg maximum. Le prix : 7 €.

"Politique bagages centrée sur le client"

Comme Ryanair, Wizz Air présente ces nouveautés comme une grande avancée pour les consommateurs et une "politique bagages centrée sur le client". "Cette politique bagage transparente vise à faciliter l'embarquement des passagers et à garantir que tous les passagers pourront emmener un bagage à main gratuit à bord de tous les avions de la compagnie", claironne la low-cost, sans sourciller.

Et Wizz Air va même plus loin en assurant que "selon les historiques de la compagnie, les chiffres montrent que plus de 10 000 vols par an sont retardés à cause des bagages". Rien que ça ! Mais qu'on ne s'y trompe pas, les low-cost ont surtout trouvé le moyen de reprendre la main et de trouver une nouvelle source de revenus, alors que les passagers avaient commencé à s'adapter au système low-cost et à s'approprier au mieux les gratuités encore disponibles.

D'ailleurs, Wizz Air démonte finalement elle-même son chemin de pensée : "Les chiffres montrent que, lors des 5 dernières années, la durée moyenne des séjours baissaient continuellement et que, désormais, un tiers des passagers de Wizz Air réservent un voyage de 3 jours ou moins", explique la compagnie. "En conséquence, les passagers voyagent légers et un tiers des passagers achètent l'option du bagage en soute". Le service "nouveau et transparent" est donc une excellente astuce pour taxer les deux tiers restants qui réussissaient à voler sans rien payer en plus pour leurs bagages. Les rois du marketing ont fait le reste !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format