Menu
S'identifier
Tendances

Une convention pour ne pas se marcher dessus pendant les vacances !


Publié le : 28.06.2022 I Dernière Mise à jour : 28.06.2022
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Charline Poullain

Auteur

  • Ch. P.

Première activité de loisirs des Français pendant leurs vacances, la rando n’est pas sans impact sur l’environnement, notamment en montagne. D’où la signature d’une convention entre l’Agence nationale de la cohésion des territoires et la Fédération française de la randonnée pédestre. Des actions de sensibilisation, d’information et d’accompagnement sont prévues.

La rando serait la première activité de loisirs choisie par les Français pendant leurs vacances. D’après un sondage réalisé par la Fédération française de la randonnée pédestre et l'Union Sport&Cycle en décembre 2021, 27 millions de personnes majeures, soit 56 % des Français, ont marché pendant l’année. Ce qui représente 9 millions supplémentaires par rapport à la dernière enquête qui datait de 2014.

Les pratiques de pleine nature génèrent des retombées économiques substantielles pour les territoires de montagne. Mais leur essor n’est pas sans conséquences en terme de surfréquentation, voire de saturation de sites naturels, comme d’espaces de stationnement.

Le phénomène a été prégnant en sortie de confinement, il est apparu que de nouveaux publics peu habitués à la rando et peu sensibilisés à la biodiversité des espaces naturels, ne maîtrisaient pas les bonnes pratiques. Ce qui entraîne accidentologie, conflits d’usage, dégradation de biotopes et nuisances pour la faune.

Pour y remédier, la Fédération française de la randonnée pédestre et l’Agence nationale de la cohésion des territoires ont signé un partenariat pluriannuel autour de la fréquentation des itinéraires de randonnée pédestre de montagne. Et ce, dans le cadre du déploiement du plan Avenir Montagnes Ingénierie, visant à construire un modèle touristique diversifié et plus durable sur les territoires de montagne.

Le dispositif se déploiera progressivement entre 2022 et 2024, avec des actions d’information et de sensibilisation, la mise en place d’un réseau national et l’édition d’un guide de référence.

Sans oublier des formations et la mise en place d’outils pédagogiques et collaboratifs (ateliers, webinaires, vidéos...) au service des territoires. Par ailleurs, la FFRandonnée accompagnera les lauréats « Avenir Montagne Ingénierie » pour construire, promouvoir et développer une offre de randonnée adaptée à un tourisme durable et diversifié.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format