Menu
S'identifier
Tendances

Le tourisme dans le Top 10 des secteurs les plus touchés par les réclamations


Publié le : 26.03.2019 I Dernière Mise à jour : 26.03.2019
{ element.images.0.titre }}
20% des réclamations sont liées à une pratique commerciale trompeuse. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Avec 2 728 plaintes, le tourisme est propice aux réclamations de consommateurs. Le secteur est le 8e plus touché.   

64 607, c'est le nombre de réclamations reçues par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) en 2018. Un chiffre important mais en baisse de 9% par rapport à l'année précédente. Dans le top 10 des secteurs économiques les plus touchés, on retrouve en 8e place le tourisme, avec pas moins de 2 728 réclamations enregistrées l'année dernière.

Si l'administration de lutte contre la fraude ne précise pas en détails les plaintes reçues dans ce secteur, elle revient toutefois plus longuement sur les problèmes rencontrés par des consommateurs sur l'investissement dans les résidences de tourisme. En enquêtant sur le sujet, la DGCCRF a en effet remarqué de nombreuses pratiques commerciales trompeuses ou insuffisantes dans l'information précontractuelle de la part des professionnels.

Notamment en ce qui concerne le taux de rendement de l'investissement, la garantie des loyers ou encore les obligations fiscales. « 26 visites auprès de 17 établissements ont été réalisées. Des anomalies ont été relevées dans 7 établissements (soit un taux d’anomalie de 41%) qui ont donné lieu à 6 avertissements et 1 procès-verbal », précise le bilan 2018 de l'organisme.

De nouvelles obligations pour les sites

Autre problème pointé du doigt : les faux avis de consommateurs. Un problème connu et récurrent pour bon nombre de sites, à l'instar de Tripadvisor. La plateforme d'avis et conseils touristiques est ainsi concernée par le développement de faux avis de consommateurs ou par une modération biaisée des avis, précise la DGCCRF.

Un fléau que surveille de près l'administration française, mais qui pourrait diminuer dans l'avenir, avec la mise en place récente de nouvelles dispositions qui obligent les sites commerciaux et internautes à bien mentionner la provenance de ces avis : date de l’expérience de consommation, date de publication des avis, critères de classement des avis, etc.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format