Menu
S'identifier
Tendances

Le secteur du tourisme appelé à lutter contre la pollution plastique


Publié le : 23.07.2020 I Dernière Mise à jour : 23.07.2020
{ element.images.0.titre }}
<p>Les entreprises du tourisme doivent notamment evaluer l utilisation des emballages inevitables et articles en plastique.</p> I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Moins d'emballages, recyclage, nettoyage et assainissement... L'ONU et l'OMT ont publié des recommandations à destination des acteurs du tourisme pour lutter contre la pollution plastique, favorisée par la crise sanitaire.

Les acteurs du tourisme mondial doivent s'engager encore plus pour la planète. C'est le message que souhaitent faire passer l'Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), qui ont publié mercredi des recommandations à destination des professionnels du secteur pour lutter contre la pollution plastique, pendant et après la crise sanitaire.

« La réduction de l'empreinte plastique, l'augmentation de l'engagement des fournisseurs, la collaboration plus étroite avec les services de gestion des déchets et la garantie de la transparence sur les mesures prises, peuvent contribuer de manière significative à la reprise responsable du secteur du tourisme », précise l'OMT.

Les deux organisations mondiales recommandent ainsi de :
- Retirer les emballages et articles en plastique inutiles pour réduire les points de contact de contamination croisée ;
- Développer des procédures de nettoyage et d'assainissement robustes qui encouragent l'adoption de modèles de réutilisation ;
- Évaluer l'utilisation des emballages inévitables et articles en plastique, s'informer de leur recyclabilité et réévaluer régulièrement les besoins ;
- Impliquer les fournisseurs, les prestataires de gestion des déchets et les gouvernements locaux pour améliorer l'efficacité des actions, la coordination et la résilience ;
- Assurer une communication ouverte et transparente avec le personnel et les clients.

« Alors que le secteur du tourisme redémarre, nous avons la responsabilité de reconstruire en mieux. Ne pas gérer de manière responsable la transition vers la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés, y compris l'accent mis sur les mesures de santé et d'hygiène, peut avoir un impact environnemental important, c'est pourquoi cet engagement renouvelé est d'une importance vitale », a déclaré le Secrétaire général de l'OMT, Zurab Pololikashvili.

Accor, le Club Med et le Groupe Iberostar ont déjà annoncé avoir signé l'Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme. Quelles seront les autres entreprises qui suivront ?

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format