Menu
S'identifier
Tendances

Le job en or, cash machine du marketing touristique ?


Publié le : 08.02.2019 I Dernière Mise à jour : 08.02.2019
{ element.images.0.titre }}
En 2013, la française Élisa Detrez a remporté le meilleur job du monde en répondant à l'annonce du Queensland. I Crédit photo DR

Auteur

  • Didier Forray

Quel est le point commun entre Southwest Airlines, le Queensland et Marco Vasco ? Tous ont adopté une technique marketing 2.0 particulièrement efficace : le job en or ! Décryptage. 

Vous êtes responsable marketing d'un office du tourisme ou d'une entreprise du voyage et vous êtes à court d'idées pour faire votre promotion ? Voici une idée qui marche à tous les coups : le job en or ! Le principe consiste à mettre en scène une offre d'emploi qui propose d'être payé pour voyager.

 

Une promotion originale d'une destination

 

Le concept a été imaginé en 2009 par l'office du tourisme du Queensland pour promouvoir la Grande Barrière de corail. Plutôt que de vanter le soleil et les eaux cristallines, comme le font les offices de tourisme à longueur de spots ou d'affiches, l'OT a mis en ligne une annonce proposant "le meilleur job du monde", un CDD de 6 mois pendant lesquels l'heureux employé devait veiller sur une île paradisiaque. Le buzz a été immédiat, allant jusqu'à faire sauter le serveur. Quelques semaines plus tard, plus de 35 000 personnes originaires de 200 pays avaient déposé leur candidature.

Le retentissement de l'opération a été telle que le Queensland a relancé son opération en 2013, en partenariat avec d'autres offices australiens, et d'autres OT ont suivi. Et la recette est toujours d'actualité ! Dernière petite annonce en date : la low-cost américaine Southwest Airlines recherche actuellement un influenceur qui pourra mettre en scène les destinations desservies par la compagnie. Son salaire : 24 billets d'avion gratuits ! Le concours est lancé sur Instragram jusqu'au 24 février. Début janvier, c'est le maire d'une commune de la baie de San Francisco qui a proposé 130 000 $ par an au couple qui accepterait de tenir un bed & breakfast aménagé dans un phare sur l'île d’East Brother.

 

Du buzz et un impact positif

 

Les agences de voyages aussi se sont emparées du concept. En 2017, une agence de voyages américaine s'est ainsi mise en quête de son nouveau CEO, en l'occurrence un "Cancun Experience Officer", chargé de créer du contenu dans la station mexicaine de Cancún pendant 6 mois pour 10 000 $ par mois. En France, l'agence Marco Vasco recherchait quant à elle un globe-trotter appelé à s'envoler pour 15 pays tous frais payés. "L'impact a dépassé nos attentes : on a reçu plus de 2000 candidatures !", raconte Rémi Campet, secrétaire général de Marco Vasco, en charge de l'opération, "On a vu un fort impact sur les réseaux sociaux et ce fut positif aussi en matière de retombées médias, pour un coût de l'opération inférieur à un achat d'espace en publicité". "On a également noté un impact positif en interne car l'envoyé spécial a réalisé des animations pour nos collaborateurs", ajoute Rémi Campet.

A chaque fois, le buzz est garanti ! Qui refuserait d'être payé pour voyager ? Et, même si tout le monde ne va finalement pas postuler, l'opération éveille chez chacun une part de rêve. L'opération revêt surtout un fort aspect viral : une annonce aussi insolite donne irrémédiablement envie d'être partagée. "Le voyage autour du monde fait rêver !", explique Rémi Campet, "allier passion du voyage et métier est donc très évocateur et mobilisateur, et ça crée le buzz". C'est là tout le but de ces campagnes ! Pour les commanditaires, le job en or peut alors se transformer en poule aux œufs d'or. 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format