Menu
S'identifier
Technologie

Instagram pousse sur le bouton "Acheter"


Publié le : 14.11.2016 I Dernière Mise à jour : 14.11.2016
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Kate Spade fait partie des marques qui testent le nouveau bouton "Acheter" déployé par Instagram. ©Instagram

Le réseau social, filiale de Facebook depuis 2012, donne une nouvelle impulsion à son bouton "Acheter".

Après Facebook et Twitter, c'est au tour d'Instagram de vouloir installer son bouton "Acheter". Le réseau social avait mis en place une première version de son bouton "Acheter " l'an dernier, en toute discrétion, mais l'objectif aujourd'hui est d'accélérer la monétisation de son audience avec une nouvelle version censée rendre les achats plus faciles.

Un test vient tout juste d'être lancé aux États-Unis, sur la base d'un partenariat avec une vingtaine de marques américaines, dont Abercrombie & Fitch (et sa marque Hollister), Macy’s, Levi’s ou encore le distributeur Target. Comment cela fonctionne-t-il en pratique ? Fort de ses 500 millions d'utilisateurs actifs, Instagram propose désormais à ces marques la possibilité d'ajouter des tags sur les photos publiées sur leur compte Instagram, tags qui renvoient à un descriptif du produit présenté, avec des informations détaillées et le prix. Un lien dirige ensuite directement l'internaute vers la page du produit sur le site du marchand.

Twitter a fait marche arrière

"Ce test va changer la portée de ce que les distributeurs sont capables d'offrir sur les mobiles : au lieu d'aller vers notre appli, les consommateurs seront en mesure de faire leur shopping de façon transparente à partir de leurs flux de médias sociaux, nous permettant de toucher des gens qui sont déjà à la recherche des nouveautés", se félicite Ryan Mcintyre, directeur marketing de la marque JackThreads, cité sur le blog Instagram for Business. Reste à savoir combien d'Instagrammers franchiront le pas et achèteront pour de bon...

Car tout l'enjeu pour les réseaux sociaux est d'augmenter le taux de conversion des boutons "Acheter". Et la partie est loin d'être gagnée : si les achats sur mobile ont fortement augmenté ces dernières années, ils ne représentaient toujours l'an dernier que 16% du total du e-commerce aux États-Unis, contre 84% pour les achats réalisés sur un ordinateur de bureau.

Surtout, les internautes ne semblent visiblement pas franchement enclins à acheter quoi que ce soit lorsqu'ils consultent les pages des réseaux sociaux. Une étude réalisée en 2015 par le cabinet GlobalWebIndex indiquait ainsi que 14% seulement des utilisateurs d'Instagram accordaient de l'intérêt au bouton "Acheter" de l'époque. Un score qui tombait à 9% sur Facebook. Autre signe qui laisse dubitatif sur le succès de l'initiative : Twitter a de son côté abandonné le terrain, en retirant son bouton "Acheter" en mai dernier. À voir si Instagram a trouvé la martingale !

Didier Forray

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format