Menu
S'identifier
Production

Exclusif : Pourquoi Solea s’allie à Marietton


Publié le : 20.12.2018 I Dernière Mise à jour : 20.12.2018
{ element.images.0.titre }}
Arnaud Abitbol, vice-président exécutif en charge des acquisitions de Marietton Développement, et Alexandre Espitalier-Noël, DG de Solea, ont signé hier une joint venture à 50/50. I Crédit photo Solea

Auteur

  • Céline Perronnet

Les deux partenaires ont signé hier une joint venture à 50/50. Objectif pour Alexandre Espitalier-Noël, DG de Solea : assurer la croissance et la rentabilité du TO.

Le projet était dans les cartons depuis plusieurs années et s’est officiellement concrétisé hier. Solea, filiale à 100% de Sun Resorts (appartenant à la holding mauricienne "Ciel"), a signé un protocole d’investissement avec le groupe Marietton Développement dont le closing devrait intervenir courant février.

"J’avais ce projet en tête depuis mon arrivée à la direction de Solea le 1er mars 2016 : trouver un partenaire stratégique pour pérenniser l’entreprise car le tour-operating est un métier à risque dans lequel les marges sont faibles", confie Alexandre Espitalier-Noël, DG de Solea.

C’est désormais chose faite avec Marietton. L’accord prend la forme d’une joint venture à 50/50 dans laquelle Sun Resorts reste actionnaire à 50% et Marietton prend les 50% restants. "C’est un modèle de deal assez rare dans le tourisme", note Alexandre Espitalier-Noël.

Cet accord "gagnant-gagnant" a plusieurs objectifs pour le TO : se renforcer sur l’axe océan Indien, assurer la croissance et la rentabilité de Solea, remplir les hôtels Sun Resorts mais aussi consolider les positions du TO avec ses partenaires. "Nous n’avons pas notre part de marché naturelle en France. On a besoin de renforcer nos positions. Le groupe Sun a la culture du partenariat pour combiner les forces", ajoute le DG de Solea, qui cite quelques partenaires prestigieux de Sun comme Four Seasons, Shangri-La et Buddha Bar. "On prend toujours les meilleurs !", affirme-t-il.

Synergies et développement technologique

Des synergies avec Marietton au niveau des achats, du marketing, de la communication et un développement technologique sont également à prévoir. L’idée est aussi, bien sûr, de se renforcer dans la distribution en s’appuyant sur la force de frappe des agences Marietton et Havas Voyages mais aussi de Selectour. "Je n’ai pas trouvé mon compte en tant que TO silver chez Havas Voyages. Cette fois, je voulais absolument être gold", précise Alexandre Espitalier-Noël.

Du côté de Marietton, "cette joint venture correspond à la stratégie d’acquisition du groupe pour continuer à prendre des parts de marché" et vise à "renforcer la verticalisation ciblée du groupe et à élargir son offre de services".

Une croissance soutenue et permanente

Il ne s’agit donc pas d’un rachat. Alexandre Espitalier-Noël garde les "mains libres" et les commandes de Solea sur les décisions opérationnelles et quotidiennes. "Les grosses décisions seront collégiales" et prises à 8 par 4 directeurs de chaque côté.

Le comité exécutif reste inchangé, aucune suppression de postes n’est prévue (Solea compte 27 salariés), bien au contraire. Solea a ouvert hier un call center à l’Ile Maurice, piloté par celui de Paris, pour "anticiper l’avenir". "La seule chose qui change, c’est le développement", affirme le DG.

Solea a réalisé lors de son dernier exercice, clos le 30 juin 2018, un chiffre d’affaires de 20,2M€ contre 18,3M€ l’année précédente. "Sans Marietton, nos prévisions étaient de l’ordre de 24M€ pour 2018-2019. Les progressions vont se faire petit à petit. Ce qui compte c’est d’avoir une croissance soutenue et permanente", conclut Alexandre Espitalier-Noël.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format