Menu
S'identifier
Production

Après le Club Med, Fosun met la main sur Thomas Cook


Publié le : 12.07.2019 I Dernière Mise à jour : 12.07.2019
{ element.images.0.titre }}
Le propriétaire du Club Med prévoit une injection de 750 millions de livres sterling (soit 835 millions d'euros) dans Thomas Cook Group plc. I Crédit photo Thomas Cook

Auteur

  • Pascale Filliâtre

Le groupe chinois va prendre le contrôle des activités tour-operating de Thomas Cook Group en injectant 835 M€ au capital. Ce qui continue d’alimenter les spéculations sur l’avenir de Jet tours en France.

L’affaire était dans les tuyaux depuis plusieurs mois. En juin dernier, le groupe britannique Thomas Cook avait révélé être en discussions avec le chinois Fosun pour une reprise de ses activités de tour-opérateur. C’est fait. Le propriétaire du Club Med prévoit une injection de 750 millions de livres sterling (soit 835 millions d'euros) dans Thomas Cook Group plc, ce qui lui permettra de prendre le contrôle de ses activités TO, tous marchés confondus.

Au-delà du cœur de métier du plus ancien voyagiste au monde, Fosun Tourism prendrait aussi une participation minoritaire significative dans les activités de transport aérien de Thomas Cook. Ce dernier espère toujours réussir à vendre sa compagnie Condor, rentable. Lufthansa a été un moment sur les rangs.

Une opération de sauvetage

Fosun était déjà le premier actionnaire de Thomas Cook avec une participation de 18%. Avec cette recapitalisation, le Chinois sort son partenaire d’une très mauvaise passe. Lourdement endetté, se disant pénalisé par le Brexit et les incertitudes pesant sur l’avenir, le groupe britannique a annoncé une perte nette record de près de 1,7 milliards d’euros pour le premier semestre de son exercice clos le 31 mars dernier. Le besoin de trésorerie en vue de la saison hiver était crucial.

« Après avoir évalué un large éventail d'options pour réduire notre dette et placer nos finances sur un socle plus solide (...) le conseil d'administration a décidé de mettre en place un plan de recapitalisation de nos activités », a expliqué Peter Fankhauser, directeur général de Thomas Cook Group plc, dans un communiqué.

« Les activités des compagnies aériennes et du tour operating continueront de travailler en étroite collaboration, comme elles le font aujourd'hui. Nos offres de voyages ne seront pas impactées et nous continueront d’opérer normalement », est-il également précisé.

Les ventes continuent normalement

« En France, l’activité de Thomas Cook est toujours garantie par l’APST et les clients peuvent réserver leurs vacances et leurs vols en toute confiance », mentionne un communiqué émanant de la filiale française.

Mais quel avenir maintenant pour le réseau Thomas Cook et son tour-opérateur Jet tours ? Il est trop tôt pour le dire même si de nombreux observateurs évoquent la possibilité à terme d’une vente à la découpe, par appartement, des activités. Des marques d’intérêt se seraient déjà manifestées de la part d’opérateurs hexagonaux pour Jet tours notamment, une des plus belles marques du marché même si toujours en mal de rentabilité.

« Pour l’instant, la France qui ne vaut pas grand-chose sera le cadet des soucis de Fosun. Vendre ? Oui, pourquoi pas, au plus offrant, d’ici quelques temps. Mais la filiale reste malgré tout intéressante en termes de facturations. Alors, il faut voir », commente en off un patron de TO.

Club Med et Jet tours dans le même bateau

La prise de contrôle de Fosun a en tout coup cas une conséquence immédiate : elle ramène Club Med (acquis par le groupe chinois en 2015) et Jet tours dans le même bateau. En 1999, le premier avait racheté le second à René-Marc Chikli, actuel président du Seto, avant de le céder à Thomas Cook en 2008.

« Fosun  a gardé Henri Giscard d’Estaing à la tête du Club Med après le rachat. Rien ne dit qu’il va se séparer de Nicolas Delord à la tête de Thomas Cook France », remarque un autre observateur.

Depuis quelques jours, des rumeurs circulaient sur la possibilité d’un MBO (processus de rachat d'une entreprise par son propre personnel)  à l’initiative du management de Thomas Cook France, associé à Salaün voire à NG Travel. La prise de contrôle par Fosun semble éloigner cette éventualité.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format