Menu
S'identifier
Actualités

Jean-Baptiste Lemoyne : « Les professionnels sont prêts, ils ont des fourmis dans les jambes »


Publié le : 17.02.2021 I Dernière Mise à jour : 17.02.2021
{ element.images.0.titre }}
Le secrétaire d'État l'assure, « les professionnels sont prêts, ils ont mis en place des protocoles sanitaires ».  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

S'il reste prudent, le secrétaire d'État en charge du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, se veut néanmoins encourageant sur une prochaine reprise. 

« Ne relâchons pas nos efforts ». Invité mardi matin de Sud Radio, le secrétaire d'État en charge du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, est revenu sur la situation sanitaire actuelle et la future reprise du tourisme. 

« Les notes d'espoir sont liées à l'évolution de l'épidémie. Les efforts des Français, les efforts collectifs, sont en train de payer. Il y a des indices de frémissement à la baisse, tant sur le nombre de personnes contaminées que sur les hospitalisations. Tout ça semble aller dans le bons sens, mais ne relâchons pas nos efforts », a-t-il estimé au micro de Sud Radio.

En attendant la confirmation de ces données dans les prochaines semaines, les acteurs du secteur, eux, continuent de s'activer pour pouvoir faire repartir leurs clients le plus vite possible. « Les professionnels sont prêts, ils ont mis en place des protocoles sanitaires. Pour certaines filières, cela est encore en train d'être peaufiné avec la Commission interministérielle de crise. Mais ils ont des fourmis dans les jambes, il y a l'envie de travailler à nouveau. Donc on travaille déjà aux conditions de la reprise ».

Une visibilité sur les aides 

Reste tout de même à surveiller l'évolution de l'épidémie. « Cette reprise, je ne peux pas vous la garantir en termes de date, parce que ce virus, c'est l'inattendu permanent. Mais ce qui est sûr, c'est que, dès lors que des secteurs restent entravés, naturellement, nous devons donner une visibilité sur les aides. Depuis le début de la crise, on en est à 20 milliards d'euros. Elisabeth Borne a d'ailleurs annoncé que l'activité partielle sera prolongée au mois de mars. Là, on met de la certitude, de la prévisibilité », assure le secrétaire d'État. 

Face aux critiques sur les décisions prises parfois unilatéralement, Jean-Baptiste Lemoyne répond travailler dans la concertation depuis un an. « Maintenant, il y a des décisions qu'il faut prendre très rapidement. Mais encore une fois, on est face à l'inconnu permanent. Encore une fois, le secteur du tourisme sait combien on en a fait une priorité nationale »

Les professionnels peuvent-ils alors espérer une bonne saison estivale ? « Nous travaillons à ce que l'été soit le plus normal possible », ajoute-t-il. De quoi rester encore un peu optimiste. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format