Menu
S'identifier
Institutions

Clients lésés par Thomas Cook France : l’APST fait les comptes


Publié le : 02.07.2020 I Dernière Mise à jour : 02.07.2020
{ element.images.0.titre }}
Il reste 11 584 personnes à rembourser, dont 1 859 qui ont dû engager des frais sur place. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Neuf mois après la faillite du voyagiste, son garant financier dresse un bilan chiffré de la situation. Il reste encore plus de 10 000 clients à rembourser.

Neuf mois jour pour jour après le dépôt de bilan de Thomas Cook France, l’APST fait le point. "Ces délais peuvent paraitre longs et le sont réellement pour chaque client consommateur lésé par la défaillance de son agence de voyage. Cela dit, nous rappelons que nous sommes contraints par la procédure collective. L’APST commencera les remboursements après le dépôt de l’état des créances par le mandataire judiciaire, et quand les dossiers des clients seront complets. À ce jour, nous ne savons pas quand cet état sera déposé (probablement en fin d’année 2020 mais nous ne pouvons pas spéculer)", précise l’association.

Plus de 40 000 clients pris en charge en services

Davantage dans le détail, l’APST dit rencontrer "3 cas" : "la prise en charge en services" pour laquelle l’APST assure le voyage des clients, "la prise en charge en deniers" pour laquelle l’APST rembourse les clients et enfin "le rejet de la prise en charge" lorsque l’APST refuse le remboursement.

Sur un total de 53 677 personnes impactées par la défaillance du groupe Thomas Cook France, l’APST annonce avoir déjà pris en charge en services 41 508 passagers.

Cependant, il reste 11 584 personnes à rembourser, dont 1 859 qui ont dû engager des frais sur place, "lorsque les hôteliers ont exigé que les clients repayent l’intégralité du séjour par exemple", précise l’APST. Ces clients ont été remboursés en priorité, dans la mesure où ils ont payé le voyage deux fois, assure le garant.

Seuls 20% des dossiers sont complets

Par ailleurs, l’APST constate que seuls 20% des dossiers sont complétés à 100%. Dans 80% des cas, l’association se voit donc contrainte de relancer les clients, ces derniers envoyant souvent des documents non demandés.

Enfin, l’APST déplore le rejet de 1013 dossiers à ce jour, 234 sont arrivés après la date de forclusion du 27 décembre 2019, 779 ne rentrent pas dans le champ de la garantie tel que défini par l’article L211-1 du code du tourisme : vols secs, prestations non liées, bons ou liste cadeaux.

En plus de Thomas Cook France, l’APST, qui est le garant de plus de 70% du secteur des opérateurs de tourisme, traite actuellement 15 autres sinistres actifs …

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format