Menu
S'identifier
Institutions

Adriana Minchella (Cediv) adresse une nouvelle lettre ouverte au gouvernement


Publié le : 21.07.2020 I Dernière Mise à jour : 21.07.2020
{ element.images.0.titre }}
<p>Adriana Minchella, presidente du Cediv.</p> I Crédit photo ©Cediv

Auteur

  • La rédaction

Déjà 15 jours sans secrétaire d'État en charge du tourisme, et donc sans interlocuteur. Une situation compliquée, qui a poussé la présidente du Cediv, Adriana Minchella, à adresser une lettre ouverte au nouveau gouvernement. Tour Hebdo la diffuse dans son intégralité.

Un silence assourdissant !

Comme tout un chacun, j’attendais à l’annonce du nouveau gouvernement Castex la nomination d’un responsable Tourisme au sein de l’équipe du Premier Ministre. Que nenni ! C’est quand même un peu fort qu’au milieu de la tourmente nous soyons à ce point privé d’interlocuteur désigné pour le secteur.

Jean-Baptiste Lemoyne a, comme on dit, « fait le job ». Il n’a pas déçu au plus fort de la crise sur différents points dont l’ordonnance et la pérennité de l’APST.

Mais il reste bon nombre de dossiers ouverts au premier rang desquels le remboursement des billets non volés pour cause du Covid-19 par de très nombreuses compagnies qui n’offrent aucune contregarantie à leurs émissions d’avoir. Les agences attendent toujours la création d’un fonds d’indemnisation des victimes (consommateurs et professionnels) de la défaillance des compagnies aériennes.

Qu’est-ce qui bloque au niveau des instances dirigeantes du pays pour nommer rapidement la femme ou l’homme politique en capacité de poursuivre la tâche qui, reconnaissons-le au passage, avait été correctement menée jusqu’à là ?

La reprise tant attendue, après le déconfinement, ne s’est pas faite sentir et les perspectives d’une reprise économique, dès la rentrée, a des allures de voeux pieux !

La filière vit d’espoir et cherche des motifs de confiance dans le futur immédiat. Va-t-on passer l’été à attendre un plan ? Une feuille de route ? Une réforme de nos structures décisionnelles ?

Je sais, les français ne sont jamais aussi bons qu’au pied du mur et sous une pression extrême… mais personnellement je pense que nous y sommes et que le plus tôt sera le mieux pour être bien en ordre de marche dès la rentrée de septembre.

Les aides et les mesures sociales, financières, fiscales sont salutaires devant tant de souffrances, mais que se passera-t-il si la situation générale ne s’améliore pas ? Les priorités de l’automne ne seront pas celles de la filière mais plutôt l’emploi, l’aide aux entreprises et les jeunes.

Il va falloir décider rapidement un plan d’urgence. Les charges aussi réduites soient elles continuent à courir, aucune rentrée d’argent, les trésoreries sont exsangues ! Pour éviter les dépôts de bilan, les cessations d’activités, les faillites, il faut que nous puissions bénéficier du chômage à 100% et de l’autorisation d’avoir une activité réduite aux reports des dossiers de nos clients.

Il vaut mieux aider les entreprises que de payer les indemnités de chômage aux salariés victimes de ces situations extrêmes.

Alors ? Doit-on voir directement avec le ministère du travail, Bercy ou un autre interlocuteur ? Je pose la question et veux une réponse rapide et dans le même temps invite tous les patrons de réseau et des TO à se réunir pour évaluer très rapidement la situation et décider un plan d’action.

À bon entendeur…
Cordialement

ADRIANA MINCHELLA

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format