Menu
S'identifier
Hébergement

Les 3 tendances à suivre dans l'hôtellerie en 2018


Publié le : 19.02.2018 I Dernière Mise à jour : 19.02.2018
{ element.images.0.titre }}
Le Grand Paris a connu une année record en 2017, avec plus de 23 millions de nuitées hôtelières. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

Les cabinets Deloitte et In Extenso ont publié la 20ème édition de leur rapport sur les tendances annuelles du tourisme et de l'hôtellerie. Voici ce qu'il faut retenir.

1- L'hôtellerie parisienne est de retour

Alors que Paris a été touché par deux attentats en 2015, l'hôtellerie parisienne bénéficie d'une reprise de l'activité touristique conjuguée à une reprise de l'économie. Le Grand Paris a enregistré plus de 23 millions de nuitées hôtelières en 2017. "Une année record en termes de fréquentation touristique", notent Deloitte et In Extenso. Le tourisme d'affaires est clairement reparti et plusieurs clientèles étrangères sont de retour, à commencer par les Américains, les Chinois, les Allemands et les Espagnols.

Et 2018 devrait continuer sur ce bon rythme. Cette année, Paris pourra d'ailleurs compter sur plusieurs grands événements, notamment les Gay Games, la Ryder Cup et le congrès de l'European Respiratory Society. "A plus long terme, la perspective des Jeux Olympiques de 2024 va également contribuer à dynamiser l'image de la destination", avancent Deloitte et In Extenso.

2- Haut de gamme et milieu de gamme s'envolent

Au plan national, les hôtels positionnés sur le milieu de gamme ou le haut de gamme ont réalisé une excellente année en 2017, avec un RevPAR en progression de 5%, soit le meilleur taux de croissance du marché. A Paris, le RevPAR atteint même une hausse de 9,8% pour le milieu de gamme et de 9,6% pour le haut de gamme. Au global, le milieu de gamme s'offre au passage le meilleur taux d'occupation, atteignant 5,5%, devant le haut de gamme, à 4,3%.

3- Les régions continuent leur montée en puissance

Pour Deloitte et In Extenso, "tous les indicateurs sont dans le vert en 2017 pour l’hôtellerie en régions". Le RevPAR progresse d’un peu plus de 2% par rapport à 2016, le taux d'occupation a augmenté de presque 4% et la recette moyenne par chambre louée de 2% alors même que la capacité d’accueil des 10 grandes métropoles régionales a augmenté de 3,8%, passant d’environ 84 100 chambres à près de 87 300 entre 2013 et 2017.

"L'hôtellerie en régions, et en particulier dans les grandes agglomérations, est un véritable moteur pour l'activité hôtelière française ces dernières années, tirant l’ensemble du secteur vers le haut", affirment les auteurs du rapport. Et les régions devraient continuer sur leur lancée cette année. "Malgré une année paire, donc moins favorable à l'activité MICE, cette dynamique devrait également se poursuivre en 2018", assurent Deloitte et In Extenso.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format