Menu
S'identifier
Hébergement

Coronavirus : Accor est contraint de fermer les deux tiers de ses hôtels dans le monde


Publié le : 06.04.2020 I Dernière Mise à jour : 06.04.2020
{ element.images.0.titre }}
Le groupe Accor ferme progressivement ses hôtels dans le monde. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet (avec AFP)

Alors que la moitié des établissements sont déjà fermés, 200 000 collaborateurs du géant hôtelier se retrouvent au chômage partiel ou sans travail. Un fonds va être créé pour aider les salariés en grandes difficultés financières.

L’épidémie de coronavirus touche de plein fouet le groupe hôtelier français. Son PDG Sébastien Bazin vient d’annoncer la fermeture prochaine des deux tiers de ses hôtels dans le monde. "Notre activité est très très fortement impactée" par le Covid-19, a-t-il déclaré. Ajoutant que "Accor a demandé de ne pas être là le 2 avril" aux deux tiers de ses 300 000 collaborateurs travaillant dans les quelque 5 000 hôtels sous enseignes dans le monde. Ceux-ci sont au chômage partiel ou sans travail, a indiqué le dirigeant. "Car malheureusement nous n'avons pas de clients, et les hôtels ferment."

En parallèle, le groupe, dont la moitié du parc est déjà fermé, va "allouer 25% du dividende prévu, soit 70 millions d'euros", à un fonds destiné à ses salariés et "préserver" les 210 millions d'euros restants. Ce fonds pourra aider "au cas par cas" les collaborateurs se trouvant "en grandes difficultés financières suite à des mesures de chômage technique" et prendre en charge leurs frais d'hospitalisation lorsqu'ils "ne bénéficient pas d'une couverture sociale", a précisé Sébastien Bazin.

Il pourra aussi éventuellement bénéficier à des "partenaires individuels en grande difficulté financière" ou à des "initiatives solidaires en soutien des personnels soignants et d'organisations caritatives" luttant contre le Covid-19.

Reprise progressive de l’activité en Chine

"On est face à une crise sans précédent, on prend des mesures extraordinairement contraignantes et brutales pour un ensemble de collaborateurs dans le monde (...) il faut se montrer solidaire et disponible" envers eux, a-t-il affirmé. Et "il faut sauvegarder le plus de trésorerie possible parce qu'on va en avoir bien besoin". Le groupe est néanmoins confiant car il "a commencé l'année avec 2,5 milliards d'euros de trésorerie", grâce à la cession de 65% de son pôle immobilier AccorInvest.

En Chine, où Accor compte 25 000 collaborateurs jusqu'ici confinés à leur domicile, l'activité reprend puisque "80% d'entre eux sont retournés dans les hôtels qui sont en fonctionnement pour accueillir des clients". "La reprise est lente" dans le pays, "elle se fait surtout par le segment économique" avec "50% de taux d'occupation" dans les hôtels à l'heure actuelle et une clientèle "très locale, chinoise", a encore précisé le PDG du géant hôtelier.
   

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format