Menu
S'identifier
Hébergement

Comment Airbnb se lance (officiellement) dans la sous-location


Publié le : 28.06.2018 I Dernière Mise à jour : 28.06.2018
{ element.images.0.titre }}
L'accord entre Airbnb et Century 21 est, pour l'heure, valable uniquement à Paris. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Pour "décomplexer" la sous-location, la plateforme vient de signer un partenariat avec le réseau immobilier Century 21. Une première !

Airbnb prend de plus en plus de distance avec son concept d’origine. La plateforme vient en effet de conclure un partenariat inédit avec Century 21, le réseau immobilier qui appartient au promoteur Nexity afin de "simplifier et faciliter la sous-location de logements".

"C'est la première fois que l'on a un partenariat de cette ampleur avec un réseau immobilier, y compris dans le monde", a indiqué Emmanuel Marill, directeur général France et Belgique d'Airbnb, sur BFM Business. Selon lui, "l’enjeu à terme de cet accord est que le réseau s’occupe de faire la mise en relation entre propriétaires et locataires (…) Il faut se décomplexer sur la sous-location".

Concrètement, Century 21 prévoit un "amendement" à son bail pour permettre aux locataires et propriétaires qui le souhaitent de faire de la sous-location avec un partage de revenus qui sera orchestré par le réseau Century 21.

L'accord établit une répartition fixe des revenus : 70% pour le locataire, 23% pour le propriétaire et 7% pour Century 21, qui gérera les démarches administratives. "Century 21 a un rôle d’intermédiation important, il va prendre des photos et accompagner le locataire dans la mise en ligne de son annonce", justifie Emmanuel Marill. "Le locataire sera responsable de l’accueil des voyageurs et de l’annonce", précise-t-il.

500 000 annonces en France

La collaboration, qui sera initialement expérimentée à Paris, devrait ensuite être étendue aux principales grandes villes de France. La plateforme vient par ailleurs de dépasser la barre symbolique des 500 000 annonces en France.

Dans leur communiqué commun, Airbnb et Century 21 ont pris le soin de préciser que l'accord ne permettrait la sous-location de logements que jusqu'à la limite légale de 120 jours. "Le blocage à 120 jours est effectif depuis le 1er janvier 2018 sur les 4 premiers arrondissements de Paris. Le déploiement à toute la ville est prévu dans les mois qui viennent", souligne Emmanuel Marill.

En moyenne, un locataire loue son logement sur Airbnb 30 nuitées par an.

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format