Menu
S'identifier
Evénement

Événementiel : bientôt de nouveaux protocoles pour aider à la reprise de l’activité ? 


Publié le : 07.10.2020 I Dernière Mise à jour : 07.10.2020
{ element.images.0.titre }}
Depuis le début de l'année, de nombreux salons professionnels et autres événements B2B ont dû annuler leur édition 2020.  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Le secrétaire d’État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a fait savoir mercredi matin sur Public Sénat qu’il souhaitait mettre en place des protocoles qui permettent à la filière de reprendre ses activités. 

Il y a la parole et il y aura les actes. Invité sur Public Sénat mercredi matin, le secrétaire d’État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, s’est attardé plus longuement sur le secteur de l’événementiel, très fortement impacté par la crise du Covid-19. « Le secteur de l’événementiel est un secteur très touché. Un des moteurs du tourisme, c’est le tourisme d’affaires. Les foires, les congrès, les salons, sont encore entravés », a-t-il fait part dans l’émission "Bonjour Chez Vous". 

Une situation très délicate pour toute une partie du secteur qui incite le membre du gouvernement à réfléchir à des solutions possibles. « Je souhaite qu’avec Bruno Le Maire, nous puissions travailler sur des protocoles qui permettent, peut-être, à cette filière de reprendre des activités, ne serait-ce que ce qu’on appelle en B2B, c’est à dire pour tout ce qui est clientèle d’affaires », a précisé le secrétaire d’État.  

De nombreux salons déjà annulés 

Avant de marteler : « Les salons grands publics, on voit qu’il y a encore des difficultés dans un premier temps. Mais les salons professionnels, les salons d’affaires, les séminaires, c’est important qu’ils puissent se tenir ».  Et cela afin que les professionnels « ne travaillent pas seulement par visioconférence, en se voyant par pixels interposés ». L'événementiel compte « de grands professionnels qui savent gérer les flux », selon lui.

Reste désormais à savoir quels pourront être ces protocoles pour l’événementiel : jauge plus importante ? conditions sanitaires allégées ? villes ou régions privilégiées ? Autant de questions importantes auxquelles il faudra pouvoir répondre, alors que de nombreux salons, à l’instar de l’IFTM, l’ILTM ou EQUIPHOTEL, ont déjà dû renoncer à ouvrir leurs portes au public.  

À cela s'ajouteront également des réponses nécessaires sur les nouvelles mesures annoncées le 5 octobre par le préfet de Paris pour les « zones d'alerte maximale », parmi lesquelles figurent notamment l'interdiction des salons professionnels. 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format