Menu
S'identifier
Economie

Le chiffre d'affaires du tourisme en baisse de 10% à 25%


Publié le : 27.07.2009 I Dernière Mise à jour : 27.07.2009
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Les entreprises du tourisme s'attendent à une baisse de 10% à 25% de leur chiffre d'affaires en 2009. ©DR

Les entreprises françaises du secteur devraient voir leur CA baisser fortement en 2009, selon un rapport du Conseil national du tourisme.

Les entreprises françaises du tourisme s'attendent à une baisse du chiffre d'affaires global en 2009 comprise entre 10% et 25% suivant les secteurs, selon un rapport réalisé dans le cadre du Conseil national du tourisme. Une analyse menée auprès des professionnels au cours des quatre premiers mois de 2009 a fait ressortir que "la situation se dégradait rapidement", selon un communiqué présentant lundi ce rapport, qui a été remis en juin par les professionnels au secrétaire d'Etat chargé du Tourisme, Hervé Novelli.

Si la fréquentation touristique de l'Hexagone devrait se maintenir, en grande partie grâce à la clientèle française, c'est le chiffre d'affaires des entreprises du tourisme qui inquiète les professionnels.

Car si l'étude juge "probable" que le volume d'activité attendu sera "bon" sur les destinations touristiques traditionnelles, elle souligne qu'il n'en sera pas de même pour les résultats économiques des entreprises. Une baisse de chiffre d'affaires entre 10% et 25% représente "un enjeu à 15 milliards d'euros", selon le communiqué, cité par l'AFP.

Plusieurs explications ressortent : outre le repli sur les destinations nationales en période de crise, le rapport relève notamment un "changement durable du comportement des vacanciers" qui réduisent leurs dépenses dans la restauration et les loisirs.

En conséquence, les entreprises du tourisme, pour la plupart des PME, "n'auront pas les moyens de résister longtemps à une baisse de leurs recettes". L'étude fait aussi apparaître les conséquences de la crise sur l'emploi saisonnier important dans ce secteur, avec un risque évalué entre 50 000 et 100 000 emplois saisonniers.

Le rapport entend attirer l'attention sur "une situation qui, bien qu'apparemment solide et résistant à la situation de crise générale, reste très fragile", en particulier si la crise se prolonge au-delà du deuxième semestre 2009.

Avec AFP

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format