Menu
S'identifier
Economie

L’activité partielle de longue durée va pouvoir être mise en place dans le secteur du tourisme 


Publié le : 03.02.2021 I Dernière Mise à jour : 03.02.2021
{ element.images.0.titre }}
Le dispositif va pouvoir être mis en place au sein de la Branche des agences de voyages et de tourisme.   I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

L'accord signé par les EdV et le SETO prévoit que les entreprises, qui souhaiteront avoir recours à l’activité partielle de longue durée (APLD), puissent le faire dès que les aides particulières accordées au secteur s’arrêteront ou se dégraderont.

C'est une bonne nouvelle pour le secteur. Les Entreprises du Voyage et le SETO ont annoncé mardi la signature d’un accord portant sur la mise en place de l’activité partielle de longue durée (APLD) au sein de la Branche des agences de voyages et de tourisme, des guides accompagnateurs et accompagnateurs au service des agences de voyages, des guides interprètes de la région parisienne. 

« La situation actuelle particulièrement tendue économiquement et socialement avec un risque sur l’emploi, a conduit à l’aboutissement de cette négociation et à la signature de l'accord qui permet aux entreprises qui souhaiteront avoir recours à l’APLD, de le faire dès que les aides particulières accordées au secteur s’arrêteront ou se dégraderont », expliquent les deux syndicat dans un communiqué. 

Le dispositif permettra ainsi aux entreprises concernées de s'adapter à une reprise progressive du plein emploi par étapes, en modulant progressivement l’emploi en fonction de la reprise de l’activité. En attendant sa mise en place, les deux organisations rappellent par ailleurs leur souhait de voir perdurer la prise en charge actuelle par l’Etat (à 100%) des coûts de l’activité partielle, tant que le secteur est en crise. 

Comment le dispositif fonctionne ? 

Comme le précise le ministère de l'Économie sur son site, l’activité partielle de longue durée va permettre aux entreprises bénéficiaires du dispositif de diminuer l’horaire de travail d’un ou plusieurs salariés dans la limite de 40 % de l’horaire légal. Ce dispositif peut être mis en place durant 24 mois, consécutifs ou non, s’écoulant sur une période de 3 ans.

Pour mettre en place l’activité partielle de longue durée, l'entreprise devra prendre des engagements, notamment en matière de maintien de l’emploi. En contrepartie de ces engagements, elle percevra une allocation pouvant représenter jusqu’à 85,7 % de l’indemnité que versée au salarié placé en activité partielle de longue durée.

Pour en savoir plus sur sa mise en place, cliquez sur ce lien.   

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format