Menu
S'identifier
Economie

Emploi : pourquoi il faut postuler dans le transport aérien


Publié le : 27.08.2018 I Dernière Mise à jour : 27.08.2018
{ element.images.0.titre }}
IATA se félicite du fait que les budgets de formation dans les compagnies aériennes sont plus importants qu'il y a 5 ans, représentant près d'un quart des dépenses RH. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Didier Forray

Au-delà de la pénurie annoncée de pilotes, c'est tout le secteur du transport aérien qui va profiter de la croissance du trafic. De belles opportunités sont donc à venir pour relever les nouveaux défis du monde de l'aviation.

Alors que IATA annonce un doublement du trafic aérien d'ici 2036, pour atteindre 7,8 milliards de voyageurs, l'Association internationale du transport aérien anticipe également une augmentation importante des emplois dans l'aviation. Dans un nouveau rapport publié le 20 août dernier, IATA présente les résultats d'un sondage réalisé par le cabinet Circle Research auprès d'une centaine de professionnels en ressources humaines de l'industrie aérienne à travers le monde.
 

1- Les métiers de service auront le vent en poupe

Premier enseignement : les personnes interrogées affirment que la croissance de l'emploi d'ici à 2 ans se manifestera principalement dans les secteurs des services d'escale (76%), des services à la clientèle (75%) et du personnel de cabine (73%). Une envolée qui prendra même encore plus d'ampleur pour les services d'escale, avec une hausse attendue de 81% sur 10 ans. IATA explique ces augmentations par trois facteurs principaux : la hausse des passagers, l'arrivée de nouveaux appareils et l'ouverture de nouvelles lignes.

 

2- Un manque de candidats pertinents

IATA précise ensuite que la recherche de nouveaux talents représentera pour les compagnies aériennes une difficulté aussi importante que la gestion des départs à la retraite. Pour 48% des professionnels interrogés, "le recrutement constituera un défi en raison du manque de candidats possédant les niveaux appropriés de compétence et de qualification, et dans certains cas, à cause des demandes salariales des candidats", insiste l'association. Autre motif d'inquiétude : 77% des répondants affirment qu'il est difficile de retenir les talents, surtout dans un marché concurrentiel dominé par des géants technologiques...

 

3- Les formations ne sont pas assez efficaces

Si IATA ne revient pas sur le déficit en matière de pilotes et de techniciens, un sujet déjà abordé dans des rapports précédents, ce nouveau rapport pointe du doigt le manque d'efficacité des formations dans le secteur de l'aérien. Seuls 28% des professionnels se satisfont des initiatives actuelles. "A mesure que les compétences numériques de base deviennent banales sur le marché, deux fois plus de professionnels des RH affirment que la sécurité et les compétences de service à la clientèle sont des priorités pour la formation par rapport aux compétences informatiques et numériques", souligne IATA.

 

4- La technologie bouscule les métiers de l'aérien

L'association insiste enfin sur les changements à venir en matière de technologie, en particulier la montée en puissance des bornes d'enregistrement et autres outils en self-service qui bousculent le métier des agents d'accueil. Pour IATA, "leur rôle va évoluer et rester une partie intégrante de l'industrie, les compagnies aériennes cherchant à proposer l'expérience de voyage la plus agréable tout au long du trajet du passager".

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format