Menu
S'identifier
Economie

Comment l’AFST accompagne les créateurs d’entreprise du tourisme


Publié le : 29.10.2019 I Dernière Mise à jour : 29.10.2019
{ element.images.0.titre }}
L'AFST a tutoré 192 créateurs d'entreprise depuis 2011. I Crédit photo JKstock - stock.adobe.com

Auteur

  • Manon Gayet

L’association française des seniors du tourisme poursuit son programme de tutorat pour valoriser la transmission de connaissances. Et est aux premières loges pour observer cette nouvelle génération de créateurs d'entreprise.

Ils sont près de 200 à avoir bénéficié de ce programme depuis 2011. Près de 200 créateurs d’entreprise qui ont été accompagnés par une cinquantaine d’adhérents de l’Association française des seniors du tourisme (AFST) durant leurs trois premières années d’activité. L’association a donc établi un premier bilan de ces sept années d’accompagnement, en récoltant les retours d’expériences des tuteurs. Avec quelques résultats surprenants à la clé.

D’abord, 70% les tuteurs de l’AFST estiment que « ces nouveaux entrepreneurs méconnaissent le fonctionnement du marché du tourisme et de ses instances (tour-opérateurs, agences, Entreprises du Voyage, APST) ». Selon eux, il s’agit de « la conséquence directe de la nouvelle disposition permettant de travailler dans ce secteur sans posséder de diplôme spécifique au tourisme ».

Autre fait marquant, le rapport à la technologie. Des nouveaux créateurs d’entreprise usent (et abusent ?) « [d’]Internet et [du] référencement Google ». Les adhérents de l’AFST notent que « cette nouvelle génération a une appétence pour le travail solitaire ». Attention au « repli sur soi » dans ce contexte.

Des jeunes chefs d'entreprise « courageux et travailleurs »

« Leurs connaissances des outils technologiques et leurs capacités (sic) à utiliser les réseaux sociaux tout en se passant d’intermédiaires sont (…) bien représentatifs de cette génération. » À leur sens, de ces deux caractéristiques découle « l’absence de véritable plan marketing et d’action commerciale » mais aussi une faiblesse sur « la gestion et l’analyse de risques ».

Les tuteurs s’emploient donc à les aider « à coller au marché en réorientant éventuellement le projet initial », mais insistent aussi « sur l’importance du commercial » et les « encouragent à prendre du recul, à anticiper, à échanger ». Ils promeuvent enfin les instances représentatives du secteur comme les Entreprises du Voyage et l'APST.

Et deux éléments prouvent le potentiel de cette nouvelle génération d’acteurs du tourisme. D’abord, les adhérents de l’AFST associent les termes « motivation », « dynamisme », « créativité », « innovation » mais aussi « courageux et travailleurs » à ces jeunes chefs d’entreprise. Et un peu plus de 120 entreprises (sur les 192 tutorées) fonctionnent encore à ce jour.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format