Menu
S'identifier
Technologie

Trip Consideration : que vaut la nouvelle offre publicitaire de Facebook ?


Publié le : 07.03.2018 I Dernière Mise à jour : 07.03.2018
{ element.images.0.titre }}
Facebook va évaluer une "intention de voyager", selon le contenu visualisé par les membres. I Crédit photo ©DR

Auteur

  • Didier Forray

Le célèbre réseau social américain lance Trip Consideration, un nouveau produit publicitaire destiné aux professionnels du tourisme. Voici ce qu'il faut savoir avant de se lancer tête baissée.

De quoi s'agit-il ?

La nouvelle offre publicitaire mise en place par Facebook hier est spécialement destinée à l'industrie touristique. Objectif : "permettre aux annonceurs du tourisme de toucher des personnes qui ont exprimé leur intention de voyager mais qui n'ont pas encore décidé de la destination", explique le réseau social.

Concrètement, Facebook identifie les personnes qui ont consulté du contenu sur telle ou telle destination touristique pour leur pousser des publicités liées aux destinations concernées. A noter que l'offre Trip Consideration est également déployée sur Instagram, filiale de Facebook, et Audience Network, le réseau d'applis et de sites web qui affichent les publicités gérées par Facebook.

Pour quelle cible ?

Facebook a passé la barre des 2 millions d'utilisateurs dans le monde l'an dernier, dont plus de 33 millions d'utilisateurs actifs en France. Mais le réseau social touche avant tout les Millenials, la génération Y. En janvier 2018, 42% des utilisateurs du réseau social aux États-Unis étaient âgés de 18 à 34 ans. Les générations plus âgées, avec un pouvoir d'achat plus élevé, sont nettement sous-représentées sur Facebook : aux États-Unis, on ne compte que 12% de membres entre 55 et 64 ans et 9% de plus de 65 ans. Les statistiques au niveau mondial consacrent aussi la domination de la génération Y sur Facebook puisque leur part atteint 59% en janvier 2017, contre 5% pour les 55-64 ans et 4% de plus de 65 ans.

Est-ce efficace ?

Facebook vante évidemment sa solution en mettant en avant des chiffres : le réseau social affirme que 68% des membres de la génération Millennials ont trouvé des idées pour leur dernier voyage sur Facebook et 60% sur Instagram. Des chiffres invérifiables, Facebook ne vendant pas de voyages lui-même...

Plus généralement, la publicité sur Facebook pose question. D'abord, Facebook affiche des résultats sous forme de "personnes atteintes", un chiffre qui confond l'affichage sur un écran et la lecture réelle d'une publicité. Or, ce n'est pas parce qu'un annonce s'affiche sur un coin de l'écran qu'elle est forcément vue, surtout compte tenu de la vitesse de défilement des écrans sur Facebook. On peut aussi s'interroger sur l'intérêt de pousser des publicités de séjour à quelqu'un qui aura simplement regardé les photos de vacances d'un ami. Est-ce pour autant une véritable intention de voyager ?

Plus grave, Facebook doit faire face à la montée en puissance de modules spécifiquement conçus pour bloquer les publicités sur le réseau social, notamment Adblock Plus. Cette extension gratuite serait déjà utilisée par 100 millions de personnes à travers le monde, selon son éditeur.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format