Menu
S'identifier
E-tourisme

SEO, expérience utilisateur... 6 conseils pour booster votre business sur le web


Publié le : 14.06.2019 I Dernière Mise à jour : 18.06.2019
{ element.images.0.titre }}
L’agence spécialiste du webmarketing e-tourisme Resa Conseil a publié un guide à destination des entreprises du tourisme pour améliorer leurs performances sur le web. Étude des sources de trafic, taux de conversion… Tout est passé à la loupe. I Crédit photo Olivier Le Moal / Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet

L’agence spécialiste du webmarketing e-tourisme Resaconseil a publié un guide à destination des entreprises du tourisme pour améliorer leurs performances sur le web. Étude des sources de trafic, taux de conversion… Tout est passé à la loupe.

1/ Misez sur le référencement naturel

C’est le nerf de la guerre. Apparaître sur les premières pages des moteurs de recherches est indispensable pour se distinguer de la concurrence. Et Resaconseil le confirme : le référencement naturel (SEO) génère 66% des visites sur les 24 sites web de tour-opérateurs et réceptifs analysés (voir encadré ci-dessous). « Il faut compter en moyenne 6 à 8 mois pour que l’optimisation SEO d’un site de tourisme commence à porter ses fruits », explique l’agence. « Cependant, dépendre à 66% de Google nous paraît risqué et dans l’absolu, une répartition idéale de votre trafic devrait limiter l’Organic Search en-dessous de 50% afin d’avoir une répartition plus homogène entre les différentes sources de trafic. » Resaconseil souligne d’ailleurs que le SEO représente 31% du budget webmartketing de sites audités.

2/ Privilégiez AdWords à Facebook

Sur les 2 millions de visites analysées par Resaconseil, la moyenne globale du taux de demande atteint 0,69%. Autrement dit, les sites analysés génèrent moins d’une demande de devis toutes les 145 visites. L’utilisation de Paid Search (AdWords, l’outil de Google) permet de booster le taux de demande à 1,05% (soit 95 visites pour un devis généré) soit une bien meilleure transformation qu’une mise en avant via Facebook ou Instagram (0,4%, soit 160 visites pour un devis généré). Étudiez donc bien d’où proviennent vos clients pour cibler qualitativement et choisir le bon outil.

3/ Investissez dans vos outils digitaux

Resaconseil conseille de dépenser entre 3 et 5% du chiffre d’affaires de l’entreprise dans le marketing digital. Un tiers de ce budget doit permettre d’améliorer le site web et les outils. Votre site web ne doit pas seulement « être une jolie vitrine », affirme l’agence, mais « un outil pour vendre et un outil de travail au quotidien ». Ainsi, il n’est pas recommandé de réaliser son site sur Wordpress, aux services trop limités. Les fonctionnalités en front office comme le paiement en ligne, les filtres de recherche et les formulaires doivent faire partie des dépenses, tout comme les outils en backoffice par exemple, un système CRM.

4/ Améliorez l’expérience utilisateur

Le taux de demandes dépend certes de la qualité de vos voyages mais aussi de la fluidité de l’expérience utilisateur sur votre site. Veillez à ce que vos pages se chargent rapidement et que le parcours soit simple : le moteur de recherches est-il bien en vue ? Vos informations sont-elles bien structurées (en blocs, avec des titres, des couleurs…) ? Les boutons « demande de devis » et « réservation » sont-ils bien visibles ? Soyez aussi à l’écoute des demandes complémentaires grâce à une Foire aux questions (FAQ) ou un service de réponse par mail ou téléphone efficace (sous 24 ou 48h).

5/ Soyez transparents sur vos tarifs (et vos produits)

Gare aux tarifs « à partir de », qui reposent souvent sur des bases élevées (4 à 8 pax, assure l’agence spécialiste du webmarketing e-tourisme) ! Le voyageur cherche de la transparence. Votre capacité à communiquer clairement votre grille tarifaire complète augmentera vos chances de générer un devis, voire de transformer ce devis en une réservation. Jouez la carte de la confiance avec des prix et conditions clairs pour éviter toute confusion et inciter le voyageur à prendre contact avec vous. L’image de votre business n’en sera qu’améliorée !

6/ Visez une marge supérieure à 20%

Le taux de marge moyen des sites web analysés se situe entre 17 et 27% avec une moyenne à 21%. Selon Resaconseil, il est compliqué de performer en BtoC en-dessous d’un taux de marge de 20% car le coût d’acquisition d’un client dans le secteur du voyage en ligne reste élevé. Il faut environ 145 visites pour un devis généré et 658 visites pour une réservation ! Un moyen aussi de dégager des fonds à réinvestir dans le marketing digital.

*L’agence Resaconseil a analysé le trafic et les conversions de 24 sites web BtoC de tour-opérateurs et de réceptifs francophones entre janvier 2018 et mai 2019, pour un volume de plus de deux millions de visites.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format