Menu
S'identifier
E-tourisme

Misterfly rachète mTrip : l'interview exclusive de Nicolas Brumelot


Publié le : 22.06.2018 I Dernière Mise à jour : 26.06.2018
{ element.images.0.titre }}
Les fondateurs de MisterFly, Carlos Da Silva et Nicolas Brumelot, poursuivent leur stratégie de croissance externe en rachetant mTrip. I Crédit photo Cyril Entzmann

Auteur

  • Manon Gayet

Alors que le groupe qu'il préside avec Carlos Da Silva vient d'acquérir la start-up mTrip, spécialisée dans les applications mobiles dédiées à l’univers du voyage, Nicolas Brumelot a livré à Tour Hebdo ses ambitions pour l'avenir.

Misterfly ne s’arrête plus ! Le groupe officialise aujourd’hui le rachat de mTrip, une jeune pousse québécoise qui propose des applis mobiles dédiées aux acteurs du tourisme. D’abord lancée sur le marché BtoC en 2009, la start-up réalise depuis 2014 des applis en marque blanche pour les agences de voyages loisirs et affaires et les tour-opérateurs. Parmi ses clients : Voyage Privé, JTB et Frequent Flyer Travel Paris.

Pour Nicolas Brumelot, président de Misterfly, cette acquisition permet de répondre à un besoin de ses clients : "Nous nous attachons à accompagner nos clients dans le choix de leur voyage mais aussi à le préparer et à le vivre", assure-t-il. "L’intégration de mTrip va nous permettre de répondre aux besoins des clients voyageurs et aussi de pouvoir proposer des services différenciants des applications à l’ensemble de nos clients, notamment BtoB et BtoBtoC".

Les applis de mTrip intègrent des fonctionnalités pour préparer le voyage tels que des alertes en cas de changement de vol et le check-in avec délivrance du billet, mais aussi pour faciliter le voyage une fois sur place. La météo, la réservation d’activités ou encore la possibilité de naviguer dans l’appli offline sont aussi des outils développés par mTrip.

 

Un premier pas en Amérique du Nord

Misterfly pose ainsi un pied outre-Atlantique et peaufine un éventuel déploiement sur le continent nord-américain : "mTrip va nous apporter sa connaissance du marché nord-américain. (…) Nous n’avons pas à date de plan de déploiement en Amérique du Nord mais comme il ne faut jamais dire jamais…", souligne Nicolas Brumelot

Le groupe est donc confiant dans l’avenir des applis mobiles… alors même qu’elles montrent leurs premiers signes de déclin. "C’est une erreur que de faire des généralités. Les applications qui répondent à un besoin des attentes clients ne déclinent pas", estime Nicolas Brumelot.

Selon lui, "c’est l’approche des marchands qui est la source de leur déclin mais le besoin du client reste intact voire il est encore plus important aujourd’hui car l’expérience du voyage se poursuit sur le lieu même du voyage et le mobile joue un rôle évidemment toujours plus important".

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format