Menu
S'identifier
E-tourisme

Geoffroy de Becdelièvre explique l'abandon de la marque Planetveo


Publié le : 14.01.2014 I Dernière Mise à jour : 14.01.2014
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Geoffroy de Becdelièvre, le fondateur de Planetveo, préfère changer sa marque en Marco et Vasco. ©DR

Le TO en ligne Planetveo, qui s'appelle désormais Marcoetvasco.fr, annonce un CA de 60 millions d'euros en 2013.

Le tour-opérateur en ligne Planetveo change de nom et s'appelle désormais Marco et Vasco. Le changement de marque était l'un des chantiers menés depuis l'arrivée de deux nouveaux actionnaires en juin dernier, qui ont apporté 15 millions d'euros.

Selon Geoffroy de Becdelièvre, le Pdg du TO en ligne, la marque d'origine souffrait d'un déficit d'image et était trop diluée, via une cinquantaine de microsites déclinés suivant les destinations programmées. "Nous voulions une nouvelle marque mémorisable sans le mot voyages. Marco Polo et Vasco de Gama sont deux explorateurs mondialement connus. Ils sont les ancêtres du voyage sur mesure en somme !" estime-t-il.

"Le changement de marque ne va pas modifier fondamentalement notre stratégie, nous restons sur le modèle de recrutement de clients sur le Net et de vente par téléphone ou e-mail, précise-t-il. Nous passons correctement la crise. Nous avons terminé l'année 2013 avec une croissance de 50% de notre chiffre d'affaires, qui atteint 60 millions d'euros pour 22 000 clients. Notre résultat d'exploitation représente entre 5% et 6% du chiffre d'affaires. Nous comptons près de 200 collaborateurs."

Une carte de fidélité pour les clients

Les prochains mois vont être consacrés à la communication et au marketing liés à la nouvelle marque. Côté technologie, le site permet désormais d'avoir les prix en temps réel et d'être plus rapide pour le vendeur. Quant à la fidélisation du client, elle va être accentuée, via des newsletters récurrentes, une carte de fidélité, des relances téléphoniques. Quelque 10% des clients reviendraient tous les trois ans.

Le développement à l'international fait également partie des projets de 2014. Outre le marché britannique, où Planetveo a mené un test "concluant" et compte proposer davantage de destinations, Geoffroy de Becdelièvre étudie les marchés italien et espagnol. "Dans un premier temps, nous gérerons ces sites depuis Paris."

Enfin, le panel de destinations va s'étoffer avec la programmation prochaine de l'Islande et trois ou quatre autres pays.

Catalina Cueto

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format