Menu
S'identifier
E-tourisme

Expedia et Tripadvisor partent en guerre contre Google


Publié le : 11.02.2020 I Dernière Mise à jour : 11.02.2020
{ element.images.0.titre }}
Expedia et Tripadvisor accuse Google d'abus de position dominante en matière de locations de vacances. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet (avec AFP)

Les deux plates-formes Expedia et Tripadvisor ainsi que des fédérations d’entreprises touristiques accusent Google de concurrence déloyale.

« Abus de position dominante ». C’est ce dont Google est — une fois encore — accusée. Hier, les plates-formes Expedia et Tripadvisor, ainsi que des fédérations d’entreprises touristiques ont accusé Google de concurrence déloyale dans une lettre adressée à la Commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager. 34 entreprises et six fédérations d'entreprises touristiques de dix pays sont signataires de cette missive.

L’entreprise américaine abuserait ainsi de sa position dominante dans la recherche en ligne afin de favoriser son propre service, en l’occurrence de locations de vacances. « Nous assistons actuellement à une tentative, de la part de Google, d’étendre sa domination dans la recherche en ligne pour les locations de vacances », écrivent les entreprises signataires. Interrogés par l’AFP, la Commission européenne et Google n’ont pas souhaité faire de commentaire.

 

Google déjà mis en cause avec son outil Google Shopping

La lettre de lundi a été rendue publique deux jours avant des plaidoiries très attendues devant la justice européenne à Luxembourg dans une affaire similaire, pour laquelle Google fait appel. Le géant américain a été condamné à une amende de 2,4 milliards d’euros en 2017 par la Commission européenne pour avoir favorisé Google Shopping, son comparateur de prix maison, au détriment de ses rivaux.

Une plainte de 67 pages a d'ailleurs été déposée à la Commission européenne en mars 2019 par une entreprise basée en Allemagne, dont le nom a été masqué, explique l’AFP. « La lettre montre à tous les décideurs (…) combien il est important pour l’économie du numérique de trancher sur la question de favoriser ou pas ses propres services », affirme l’avocat allemand Thomas Höppner. Ce dernier représente deux plaignants dans le cas de Google Shopping ainsi que l’entreprise qui a porté plainte dans le cas des sites de locations de vacances du printemps dernier.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format