Menu
S'identifier
E-tourisme

Airbnb ouvre ses expériences à toute la France et ce n’est qu’un début !


Publié le : 31.05.2018 I Dernière Mise à jour : 31.05.2018
{ element.images.0.titre }}
700 expériences sont désormais proposées dans toute la France. I Crédit photo Airbnb

Auteur

  • Céline Perronnet

Un an après Paris, Airbnb étend ses "Expériences" à tout le territoire français. D’autres offres sont également en préparation et seront lancées d’ici peu. Les précisions d’Emmanuel Marill, DG France et Belgique d'Airbnb.

L’essai a été concluant. Un an après avoir ouvert ses "Expériences" dans la capitale, Airbnb étend sa nouvelle offre à l’ensemble de la France. "Maintenant tout le monde peut postuler partout en France et proposer son expérience. Aujourd’hui, à Paris, il y a 500 expériences dont bénéficient des milliers de visiteurs chaque semaine et on note une explosion du nombre de réservations", souligne Emmanuel Marill, directeur général France et Belgique d’Airbnb.

Les expériences parisiennes ont donc à peine plus d’un an mais leur croissance est, selon Airbnb, 25 fois plus rapide que celle des logements au lancement de la plateforme. Le coût moyen par expérience est de 53 euros et la note moyenne de 4,9/5, un vrai plébiscite !

700 expériences sont désormais disponibles en France, à Paris en premier lieu, mais aussi à Bordeaux, Marseille et Lyon. Très prochainement, la collection sera étoffée par "les centaines de projets d’expériences soumis par des hôtes partout en France" et notamment au Pays Basque, dans le Morbihan, à Grenoble, Montpellier ou encore Nancy.

Prochaine brique : les restaurants

Airbnb ne compte évidemment pas en rester là. "Notre mission officielle est très claire : Airbnb doit s’adresser à tout le monde. Nous avons pour objectif d’atteindre un milliard de personnes sur la plateforme dans dix ans", indique Emmanuel Marill.

Après les expériences, Airbnb va ajouter une nouvelle brique essentielle à son offre dans les prochaines semaines : les restaurants. "Nous avons un partenariat avec une entreprise américaine qui s’appelle Resy. On peut déjà réserver des restaurants aux Etats-Unis sur notre application. En France, nous allons procéder à une sélection de restaurants en fonction des notes, des commentaires et des recommandations des hébergeurs dans la région. Le but est d’envoyer les clients dans des endroits qui sont hors des sentiers battus ou a minima dans des lieux qui sont fréquentés par des locaux. A Paris seront sélectionnés les restaurants branchés et les restaurants de quartier", poursuit-il.

Une offre de transports à moyen terme

Et l’étape suivante, ce sont les transports ? "C’est en réflexion à moyen terme. Si on a envie de révolutionner le voyage, de se positionner comme un acteur incontournable du voyage authentique, expérientiel et centré sur l’hôte, on va être obligé de travailler sur le transport, c’est fondamental. Et on va le faire de manière assez étonnante avec un angle qui sera forcément très communautaire". A suivre …

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Emmanuel Marill dans le numéro de juin de Tour Hebdo (n°1593)

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format