Menu
S'identifier
Distribution

Avec FairMoove, Jean-Pierre Nadir concrétise sa vision du voyage responsable 


Publié le : 11.06.2021 I Dernière Mise à jour : 11.06.2021
{ element.images.0.titre }}
La nouvelle platforme FairMoove.fr.  I Crédit photo

Auteur

  • Brice Lahaye

Le fondateur et ancien PDG d'Easyvoyage, Jean-Pierre Nadir, a lancé jeudi l'agence de voyages en ligne FairMoove.fr. Une plateforme qui propose des idées de séjours, hôtels ou activités placées sous le signe de l’écologie, l’éthique et l’immersion. 

L'idée a germé pendant de longues années, avant de se renforcer encore un peu plus au début de la crise sanitaire. Dans un entretien accordé au site confiNews.fr en avril 2020, Jean-Pierre Nadir - qui venait de quitter Easyvoyage quelques semaines plus tôt - réfléchissait déjà au tourisme post-Covid-19 et aux nouvelles attentes des voyageurs de demain. « Nous allons devoir construire un modèle plus prudent, moins conquérant, fait de développement responsable et d’investissements raisonnés », expliquait-il alors. Un an après, sa pensée se concrétise par le lancement le 10 juin de l'agence de voyages en ligne FairMoove.fr. Une nouvelle aventure entrepreneuriale -  menée avec Corinne Louison (directrice de production) et Arthur Courtinat (Directeur général) - qui permet au patron d'agir à sa manière pour un tourisme plus durable. 

Un plaidoyer pour des actions vertueuses

Une démarche qu'il a voulu expliquer longuement en publiant, parallèlement au lancement de la plateforme, un hors-série baptisé « 1000 raisons de croire à un tourisme responsable, positif et joyeux ». Loin d'être une simple réflexion sur l'avenir du secteur, la revue se révèle être un vrai plaidoyer pour des actions touristiques plus vertueuses. « Ça faisait longtemps que je m'intéressais à la distribution, longtemps que je réfléchissais au sujet du tourisme durable et longtemps que j'en parlais avec un tas d'acteurs du secteur. Il y a d'ailleurs à l'intérieur de ce hors-série la liste de toutes les personnes qui ont nourri ma réflexion », explique Jean-Pierre Nadir. Avant d'ajouter : « C'est à la fois un plaidoyer pour le voyage et un plaidoyer pour plus d'écologie dans le voyage. Le fonds de commerce du tourisme, c'est le bien commun universel. Ce bien commun, c'est évidemment la planète. Les acteurs du voyage ont pour mission de préserver ce bien tout en le faisant découvrir. Et c'est bien là toute la difficulté de l'exercice. Certains considèrent que découvrir et préserver seraient maintenant un oxymore. Je considère plutôt que c'est la nouvelle mission conférée aux acteurs du tourisme. Après le droit au voyage, je crois maintenant au droit à la démocratisation des nouvelles valeurs du tourisme ».

Transport aérien, hôtellerie, agriculture et restauration, usage des plastiques... Les sujets abordés et initiatives saluées par le professionnel du tourisme sont nombreuses. Les articles écrits par ce dernier ne sont pas là pour dénoncer un système aujourd'hui dépassé, mais bien pour présenter des initiatives vertueuses et ainsi encourager le reste du secteur à en faire de même. « Le tourisme est au cœur de toutes les réinventions. Il n'échappe pas aux défis de l'époque. Et l'époque, ce sont tous ces sujets : la nutrition, le plastique, les énergies, la préservation de l'eau, la raréfaction de certains produits, le transport... ». Des nouvelles valeurs que souhaite, à présent, mettre en avant la plateforme FairMoove, qu'il s'agisse d'hôtels plus respectueux de l'environnement et engagés contre l'usage du plastique à usage unique, de croisières au faible impact sur les océans, de clubs de vacances axant leurs activités autour de l'immersion et de la rencontre, etc. « Il faut mettre à disposition ces valeurs, sous forme de produits, au plus grand nombre, et ainsi éviter de rentrer dans une ère de tourisme de riche »

Redonner du sens au métier d'agent de voyages 

Le défi pour le tourisme ne s'arrête pas là, selon Jean-Pierre Nadir. C'est aussi tout un travail qu'il y a à mener dans l'avenir sur toutes les infrastructures. Preuve en est avec l'habitat touristique. « On pourrait réhabiliter un tas de bâtiments déjà existants. C'est le cas par exemple dans la montagne française, avec le sujet des lits froids. Avant de construire de nouvelles stations, on pourrait réhabiliter toutes les friches touristiques. On peut également rénover tout un tas d'entre eux dans une logique d'appréciation énergétique. Enfin, s'il faut construire, il va falloir privilégier les matériaux écologiques et des concepts d'architecture climatologique, qui permettront de traiter durablement les problèmes d'énergies ». Reste également la question épineuse de l'empreinte carbone de l'industrie aérienne. Là encore, des solutions existent : « Il y a plein de mesures à prendre pour limiter immédiatement l'empreinte carbone - allègement des avions, limitation du roulage, changement des protocoles d'atterrissage, utilisation de biocarburants, etc. - en attendant cette lumière au bout du tunnel qu'est l'avion propre. Déjà beaucoup de choses sont dans les tuyaux, et qui vont s’accélérer dès lors que les consommateurs vont privilégier les acteurs qui jouent le jeu ».

Car ce sera, assure Jean-Pierre Nadir, le consommateur qui sera au cœur de cette réinvention du tourisme. « Le voyage qui n'a été animé, jusque là, que par le tarif, doit être réanimé par la qualité du produit et les investissements qui sont faits dans le produit en question à destination. C'est toute la logique que nous avons développé avec FairMoove », explique-t-il. « On réintroduit l'idée que l'agent de voyages détient une vérité, une information, une expertise, et qu'il la met à disposition des clients. Dans ma démarche, je redonne donc du sens et de la valeur au métier d'agent de voyages. C'est aussi ça son rôle : donner du sens et du contenu. Ce qui passe par une connaissance des produits, une sélectivité et une capacité à l'exprimer ».  

------------------------------------
FairMoove, qu'est-ce que c'est ? 

Lancée le 10 juin, FairMoove est une plateforme de voyages qui s'adresse principalement aux Millénials (25/45 ans) et propose une offre large de loisirs (voyages, week-ends, expériences, glamping...) sélectionnée selon des critères exigeants et qui respecte les valeurs du tourisme de demain : éthique, impact environnemental, partage, authenticité... Objectif : devenir la vitrine de tous les acteurs œuvrant pour un tourisme à impacts positifs. Pour cela, la sélection de produits s'appuie aussi sur un ensemble de labels déjà existants mais mal connus du grand public : TraveLife, Ecolabel européen, Clef verte, EarthCheck, et Green Globe.  

Pour les hébergements, priorité est donnée aux hébergements certifiés, aux choix des matériaux et des produits d’entretien, à la politique « zéro plastique », approvisionnement en circuits courts... etc. Pour les vols et « packages », les vols directs sont privilégiés et aucun package long courrier d’une durée inférieure à 4 jours (éviter les « week-end à New-York ou Tokyo ») n'est proposé. Un calculateur carbone est également proposé. Enfin, pour les expériences et immersions, la sélection se fait en fonction de la qualité et de l'authenticité des expériences « locales », de l'intégration dans le site (zone dense ou préservée, quartiers urbains...), ou encore du choix d'excursions hors des sentiers battus... 

À tout cela s'ajoutent différentes garanties, comme l'annulation gratuite, la garantie « confort » (pour les clients qui souhaitent changer de chambre à l’arrivée, une alternative sera proposée dans les 24h) ou encore la garantie « baisse de prix », avec un remboursement de la différence de prix sur un voyage identique. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format