Menu
S'identifier
Destination

Les randonnées suspendues dans le Haut Atlas marocain


Publié le : 18.12.2018 I Dernière Mise à jour : 18.12.2018
{ element.images.0.titre }}
Le Haut-Atlas est une région montagneuse touristique du sud du Maroc très prisée par les randonneurs. I Crédit photo Adobe Stock

Auteur

  • Céline Perronnet

Les corps de deux touristes scandinaves ont été retrouvés près du site de Chamharouche, l’une des étapes sur la route vers le refuge du Toubkal.

Un suspect vient d’être arrêté après le meurtre de deux touristes scandinaves âgées de 24 et 28 ans près du site de Chamharouche, à proximité d'Imlil, dans le Haut-Atlas, une région montagneuse touristique du sud du Maroc très prisée par les randonneurs.

Le village d’Imlil sert notamment de point de départ des randonnées pour l'ascension du plus haut sommet d'Afrique du Nord, le Mont Toubkal (4.167 m). Situé à une dizaine de km d'Imlil, le site de Chamharouche (2300 mètres d'altitude), est l’une des étapes sur la route qui mène vers le refuge du Toubkal.

Un important dispositif de sécurité a été déployé dans la région et les randonnées ont été suspendues, selon les médias marocains. "C'est très mauvais pour la région, il va sans doute y avoir des annulations" de séjours, a déclaré un guide local, Hossein, joint par l'AFP à Imlil.      

L'annonce des deux meurtres a suscité la consternation au Club alpin français (CAF) de Casablanca qui organise de nombreuses randonnées dans le Haut-Atlas. Les animateurs du CAF ne savent pas encore si les deux touristes étaient parties avec ou sans guide.

Le spécialiste de la randonnée et du trekking, Terres d’Aventure, organise régulièrement l’ascension du Toubkal mais pas en hiver. "On n’a donc pas de clients sur place", précise Lionel Habasque, Pdg de Terres d’Aventure. "Visiblement ces deux touristes étaient parties en individuel, sans organisation par un tour-opérateur. De notre côté, toutes les ascensions se font en groupe et avec nos propres équipes : guides, porteurs, cuisiniers", ajoute-t-il. 

Après plusieurs années de quasi-stagnation, le Maroc a connu un nombre record de touristes en 2017 avec 11,35 millions de visiteurs, dépassant pour la première fois la barre des 11 millions. 

Les Français constituent de loin le premier contingent de touristes avec plus d'un tiers des arrivées, suivis des Espagnols, des Allemands et des Britanniques.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format