Menu
S'identifier
Destination

Laos, Thaïlande, Inde, Sri Lanka, Nouvelle-Zélande : les dernières formalités à connaître


Publié le : 28.03.2019 I Dernière Mise à jour : 28.03.2019
{ element.images.0.titre }}
Un système de délivrance de visa électronique va être mis en place au Laos dès le mois de juin 2019. I Crédit photo Flickr

Auteur

  • Céline Perronnet

Plusieurs pays font évoluer leurs conditions d’entrée. Tour d’horizon.

Laos : le visa électronique sera accessible en juin prochain

Afin de faciliter les démarches pour les voyageurs et ainsi attirer plus de visiteurs étrangers dans le pays, le gouvernement laotien a donné son feu vert pour la mise en place d’un système de délivrance de visa électronique, dès le mois de juin 2019.

L’été prochain, tous les visiteurs internationaux seront éligibles à l’obtention du visa électronique, qui sera à entrée unique et valable pour un séjour maximal de 30 jours. Les types de visas et frais liés seront prochainement annoncés.


Thaïlande : la mise en place de l’e-visa pour les séjours de plus de 30 jours est retardée

Annoncée pour une mise en service initiale dès le 1er avril, la nouvelle procédure d’obtention du e-visa consulaire est reportée au 13 mai 2019.
Le service consulaire continuera donc d’accepter les demandes de visas sur rendez-vous jusqu’au 10 mai 2019 et, par conséquent, le système en ligne de prise de rendez-vous est de nouveau disponible pour le mois d’avril.

Ensuite, les requérants de visa touristique de plus de 30 jours, d’affaires, de transit, de visa non-immigrant, de Smart Visa ou de visa diplomatique devront effectuer l’enregistrement de leur demande en ligne sur le portail gouvernemental https://www.thaievisa.go.th/ puis, sur le même site, régler les frais de visa et prendre un rendez-vous consulaire afin de déposer le dossier pour apposition du e-Visa.


Inde : l’e-visa évolue

Annoncée depuis plusieurs semaines, l’évolution du visa électronique indien est effective depuis le 18 mars. Initialement valable 60 jours pour effectuer une potentielle seconde entrée en Inde, la validité de l’e-Tourist Visa et l’e-Business Visa passe à 1 an. Il ne peut cependant être réclamé plus de 120 jours avant le départ.

Auparavant, l’e-Tourist Visa permettait un séjour maximal, non-prolongeable, de 60 jours en Inde. Dorénavant, la durée de séjour autorisée est de 90 jours. L’e-Business Visa permettait initialement un séjour de 60 jours. Toutes les nationalités éligibles à l’e-Visa d’affaires se verront maintenant bénéficier d’une durée de séjour de 180 jours. De plus, le visa électronique touristique et d’affaires permet maintenant d’effectuer plusieurs entrées (sans limite) et peut être réclamé autant de fois que souhaité.

Le prix du visa électronique indien reste fixé à 80US$ pour une majorité des nationalités, notamment pour les voyageurs français.

 

Sri Lanka : un visa à l’arrivée dès le 1er mai

Le Sri Lanka espère atteindre son objectif d’attirer 3 millions de touristes cette année et générer un chiffre d’affaires de 5 milliards de dollars. Pour y parvenir, le pays avait récemment annoncé la prochaine simplification d’obtention de son visa.

Le Cabinet des ministres sri-lankais vient d’approuver la proposition du Ministre du Développement du Tourisme, consistant à accorder un visa d’entrée à l’arrivée dans le pays aux touristes ressortissants de l’Union européenne, du Royaume-Uni, des Etats-Unis, du Canada, de la Thaïlande, d’Australie, de Corée du Sud, de Singapour, de Malaisie et de Nouvelle-Zélande.

 

Nouvelle-Zélande : l’obtention d’une ETA devient obligatoire

Afin de réduire les dépenses locales relatives aux infrastructures touristiques du pays et de renforcer la sécurité aux frontières, le pays met en place une autorisation électronique de voyage dès le mois de juillet 2019. Son obtention deviendra obligatoire dès le 1er octobre 2019 pour les voyageurs ressortissants des 60 pays, dont la France, actuellement exemptés de visa ainsi que tous les passagers de croisières quelle que soit leur nationalité.

L’ETA sera valable jusqu’à 2 ans et coûtera 9,00 NZD (environ 5,40€) pour les demandes effectuées via une future application mobile ou 12,00 NZD (environ 7,20€) pour les demandes faites via un navigateur Web.

Une future taxe de 35,00 NZD (environ 21,00€) sera introduite parallèlement à l’ETA et durera aussi longtemps que l’ETA sera valable.
 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format