Menu
S'identifier
Destination

Flânez en Flandre, naturellement


Publié le : 22.07.2021 I Dernière Mise à jour : 22.07.2021
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo Jardin botanique de Meise

Auteur

  • Visit Flanders

La Belgique dispose de 160 espaces naturels dont 99 en Flandre. Ce patrimoine vert apporte non seulement détente et expérience revigorante mais aussi découverte et histoire. Comment ? Par la mise en place d’activités sensibilisantes et transmettrices de savoir. Prenons le cas du Jardin botanique de Meise dont l’histoire remonte jusqu’au XVIIIème siècle.

 

Interview avec Manon van Hoye, chargée de communication du Jardin botanique de Meise

 

i-tourisme : En raison des nombreux espaces naturels situés en Flandre, en quoi votre jardin se démarque des autres ?

Manon van Hoye : Par son unicité, il possède de nombreux atouts liés à sa recherche, sa diversité de plantes et son histoire. Accueillant près de 200 000 visiteurs par an, le Jardin botanique de Meise se présente comme l’un des plus grands au monde. Il se situe dans la province du Brabant flamand à seulement 4h en voiture depuis Paris et à 4 km au nord de Bruxelles. Avec une superficie de 92 hectares répartis sur les communes de Meise et Wemmel, il prend racine dans le très beau domaine historique de Bouchout de la princesse Charlotte de Belgique. Son Château date du XIIème siècle. Il se localise à moins de 10 kilomètres du centre de la capitale.

 

i-tourisme : Que proposez-vous ?

Manon van Hoye :  Une grande diversité de plantes issues des quatre coins du monde, comme des espèces tropicales et méditerranéennes, ainsi que nombreux outils de connaissance sur la botanique. Par exemple : un département de recherche de pointe, une grande bibliothèque comportant 200 000 ouvrages et près de 10 000 revues. Ce n’est pas tout ! Nous possédons un herbier d’environ 4 millions de spécimens ainsi que de vastes collections de plantes vivantes issues de 18 000 espèces et variétés différentes. Le Jardin botanique de Meise met également en avant son savoir grâce à des activités ludiques et atypiques tout au long de l’année ! Je pense par exemple aux bains de forêt.

 

i-tourisme : Pouvez-vous nous en dire plus ?

Manon van Hoye :  Le Palais des Plantes représente un complexe de serres d’un hectare de superficie et de 8 à 16 mètres de hauteur qui héberge les espèces craignant le gel.   Nous avons la chance d’avoir également une serre historique, la « Serre de Balat » du talentueux architecte Alphonse Balat. Qui est-il ? C’est le concepteur des fameuses Serres royales de Laeken à destination du roi Léopold II au XIXème siècle. Inspirée de l’Antiquité et de la Renaissance italienne, elle date de 1854 et est composée d’une structure métallique dont le dessus représente une couronne. Ces serres s’entourent de différents jardins thématiques et de collection, tel le Jardin des plantes médicinales ainsi que des collections d’arbres et d’arbustes du monde entier. Trois nouveaux jardins ont vu le jour cette année : le Jardin médiéval, le Jardin des senteurs et des couleurs et le Jardin culinaire !

 

i-tourisme : L’histoire du Château de Bouchout date de plusieurs siècles, pouvez-vous nous la raconter ?

Manon van Hoye :  Datant du XIIème siècle, il s’agissait d’une forteresse de la ligne de défense de l’État féodal de l’époque.  Guillaume de Crainhem souhaitait freiner les ardeurs du Seigneur de Grimbergen possédant également un château à Meise. Les descendants de Guillaume de Cranhem ont construit la tour carrée au XIVème siècle. Puis en 1537, le conseiller de l’empereur Charles-Quint et célèbre humaniste Maximilianus Transylvanus dit Maximilien Transivain acquit le château. Ensuite, les troupes de Louis XIV l’ont assiégé et endommagé en 1683. Il a été revendu en 1849 à Léopold II de Belgique. Il acheta alors le parc et la propriété afin d’y installer sa sœur Charlotte de Belgique. Enfin, l’État belge racheta le domaine de Bouchout en 1938 pour accueillir le Jardin botanique national de Belgique. Et enfin, il prit le nom de Jardin botanique de Meise en 2014.

 

i-tourisme :  Qu’en est-il de l’histoire du jardin ?

Manon van Hoye : Notre jardin botanique trouve son origine en 1796, époque où la Belgique était un département français qui comme tout autre se devait d’avoir son propre jardin botanique. Le nom changea plusieurs fois selon le contexte : en 1826 lorsque le territoire belge était sous l’occupation des Hollandais, lors du déménagement à Bruxelles suite à l’indépendance belge en 1830 puis lors du développement de la capitale entraînant une relocalisation du Jardin botanique.  Racheté par l’État belge en 1870, le Jardin botanique de l’État à Bruxelles connu une période faste qui a permis d’accroître nos collections de plantes. En 1958, il changea de nom et s’appela Jardin botanique national de Belgique. Enfin, en 2014, l’État fédéral belge a transféré le Jardin botanique national aux communautés et il est devenu l’actuel Jardin botanique de Meise.

 

i-tourisme : Pouvez-vous faire le point sur les mesures sanitaires entreprises ?

Manon van Hoye :  Le Jardin est ouvert au public ! Cependant les visiteurs précommandent leur ticket en ligne avec un horaire spécifique. Nous ne vendons pas de billets à l’entrée. Le port du masque est obligatoire dans les espaces intérieurs uniquement avec une distance sociale de 1,5 mètre.  L’ensemble du Jardin botanique demeure accessible ainsi que le restaurant de l'Orangerie. Nous rappelons que l’accès est gratuit avec la BrusselsCard. Il est accessible aux malvoyants et aux handicapés. , Les visiteurs sont libres de rester aussi longtemps qu’ils le désirent pendant nos horaires d’ouverture entre 9h30 et 18h30 jusqu’au 15 octobre. Le tarif est gratuit pour les moins de 5 ans, 3€ pour les enfants de 6 à 17 ans, 5€ pour les étudiants, 8€ pour les seniors et handicapés et 9€ pour les adultes.

 

i-tourisme : Pour conclure, quel message souhaitez-vous transmettre aux visiteurs ?

Manon van Hoye :  Construire un futur responsable est possible grâce aux découvertes, à la recherche et la conservation des plantes. C’est notre mission au quotidien et nous restons actifs dans le domaine de conservation de la biodiversité grâce à nos expéditions scientifiques dans le monde. L’objectif correspond à la sauvegarde d’un maximum d’espèces de plantes pour l’avenir et au partage de connaissances à leur sujet. Nous encourageons donc les visiteurs à venir parcourir les 92 hectares du Jardin botanique de Meise et découvrir ses 18 000 espèces végétales venues du monde entier, ses collections botaniques, son centre d’excellence en recherche botanique tropicale et européenne, son château, ses serres et jardins mais aussi son savoir transmis dans le Labo du Bois.

 

3 activités atypiques et familiales au jardin botaniques de Meise

. Toute l’année : jeu-parcours avec GPS. Munissez-vous de votre téléphone et de Google Maps et réalisez nos défis incluant énigmes, jeux de piste et puzzles ! Cette activité se pratique sans frais supplémentaires et est disponible pour les plus de 13 ans. Facile d’utilisation, elle guide les visiteurs vers les plus beaux endroits du Jardin.

. Du 15 mars au 15 novembre : Sentier « Surprenez vos pieds ». Ce parcours pour les enfants éveille les sens et les stimule de façon ludique. Le but consiste à deviner les matières sur lesquelles ils marchent, à escalader et à apprécier ce que la nature offre. N’oubliez pas d’apporter votre propre serviette pour vous rincer les pieds à la fin.

. Jusqu’au 18 avril 2022 : expo « Fort de café ! ». Il est impossible d'imaginer notre vie quotidienne sans café. Le café est non seulement une boisson très populaire, mais aussi l'un des produits de base les plus importants au monde. Le caféier et ses parents sont également l'un des principaux sujets de recherche du Jardin botanique de Meise.  L'exposition "Fort de café !" combine histoire, traditions, botanique et recherche scientifique et vous emmène à la découverte des multiples secrets qui se cachent derrière votre tasse de café quotidienne.

 


Où nous trouver ?
Adresse : Nieuwelaan 38, 1860 Meise, Province du Brabant Flamand, Belgique

Comment nous contacter ?
Téléphone : 02 260 09 70
Site : www.jardinbotaniquemeise.be


 

Point culturel : Qui est Charlotte de Belgique ?

Cette princesse belge est née au château de Laeken en 1840. Fille de roi Léopold Ier et de la première reine belge Louise d’Orléans.  Mariée à l'archiduc Maximilien d'Autriche, empereur du Mexique, elle devient, en 1857, archiduchesse d'Autriche, puis, en 1864, impératrice du Mexique. Peu avant la mort de son mari, elle est ramenée en Belgique. Elle a passé ses derniers jours au château de Bouchout à Meise.

 

Visitez davantage grâce aux Pass de Bruxelles, Anvers, Leuven et Gand

En Flandre, profitez au maximum de votre visite avec les cartes de réduction des offices de tourisme : accès aux musées, monuments et attractions à un prix avantageux.  Cette carte se vend à l’office de tourisme et dans les lieux et sites participants.

•    BrusselsCard : Visiter la capitale de l’Europe pendant 24, 48 ou 72 heures. Pour un prix variant de 29 à 45€, elle donne accès à 49 musées bruxellois. Elle fournit également aux visiteurs des réductions auprès de commerces, restaurants, bars et visites guidées. Elle inclut un guide gratuit de 100 pages ainsi qu’un plan donnant un aperçu de la ville de Bruxelles. Dernier point, selon la carte choisie, les transports publics sont illimités pour 8-16€ de plus.

•    AntwerpCityCard : La carte qui permet de visiter Anvers est disponible en ligne et s’active au premier lieu visité, pour une durée de 24, 48 ou 72 heures. On la retrouve aussi à la gare centrale d’Anvers, au Point Info. Les trams et bus De Lijn ainsi que 16 musées, 4 églises historiques et 3 attractions sont alors gratuits. Cette carte inclut de multiples réductions allant de 10% sur des gourmandises et des souvenirs, jusqu’à -25% pour les vélos de location et excursions en bateau. Les cartes non utilisées restent valables un an après leur date d’achat. Le prix varie de 29 à 42€ en fonction de sa durée.

•    ILUVLeuven : Idéal pour combiner l’entrée aux principaux monuments de Leuven. Ce billet coûte 8€ ou 16€. Les visiteurs les achètent à l’office du tourisme, l’hôtel de ville ou à la bibliothèque universitaire & la tour.

•    CityCard Gent : Découvrez la magnifique ville de Gand avec son pass à 36 ou 42€ pour 48 ou 72 heures. Il prend effet dès sa première utilisation et les visiteurs inscrivent la date et l’heure de début au verso de la carte. Chaque attraction scanne la carte. Quant aux transports en commun, il suffit uniquement de la présenter en cas de contrôle.

 

 

(Re)découvrez aussi :

La Flandre belge, une destination propice au tourisme de proximité

Le cyclotourisme en Flandre, joindre le plaisir à l’utilitaire

Choisir la Flandre pour son patrimoine, son art et sa culture

La Flandre se déguste délicatement et à pleines dents

L'univers flamand au naturel via les parcs et jardins

Nouvelles véloroutes iconiques

Interview Pascale Schuddings : L’échange valorise l’expérience voyageur

Interview Benoit Vermeulen : le cyclotourisme en Flandre

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format