Menu
S'identifier
Destination

[Etats-Unis] Faut-il donner ses réseaux sociaux pour obtenir un visa ?


Publié le : 03.04.2018 I Dernière Mise à jour : 03.04.2018
{ element.images.0.titre }}
Les pays bénéficiaires de l'Esta ne sont pas mentionnés à ce jour dans le projet de loi. I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Manon Gayet (avec AFP)

Le département d'Etat américain revient à la charge sur la divulgation des réseaux sociaux pour obtenir un visa avec un nouveau projet de loi. Les pays bénéficiant de l'Esta ne seraient pas concernés.

Identités sur les réseaux sociaux, précédents numéros de téléphone et adresses email. Le département d’Etat (l’équivalent du ministère des Affaires étrangères) a publié un nouveau projet de loi vendredi dernier afin de modifier les conditions d’obtention d’un visa pour les États-Unis.

Quel est le contenu de ce projet ?

Les visiteurs concernés devront préciser quels réseaux sociaux ils utilisent et fournir leurs identifiants utilisés "au cours des cinq ans précédents de la date de la demande" pour accéder à ces plates-formes. Le Federal Register (le Journal Officiel américain) précise que "d’autres questions portent, pour les cinq dernières années, sur les numéros de téléphone, adresses de courriels et voyages à l’étranger".

L’entrée en vigueur, c’est pour quand ?

L’annonce de vendredi a lancé une période de consultation publique de 60 jours sur ces modifications, qui devraient ensuite être approuvées par la Chambre des représentants et le Sénat. L’entrée en vigueur n’est donc pas pour tout de suite. L’adoption de cette nouvelle législation pourrait d’ailleurs être bloquée, comme pour la loi contre l’immigration. "Il n’existe pas de 49.3 aux Etats-Unis", analyse Geoffrey Duval, le président de l’OT des Etats-Unis en France. "Un juge de l’Etat de Washington a réussi à bloquer tout le processus d’adoption de la loi contre l’immigration [l'an dernier]". 

Qui sera concerné ?

Cette mesure devrait toucher 10 millions de personnes par an. Néanmoins, les pays bénéficiaires du programme d’exemption de visas (l’Esta) ne sont pas mentionnées dans ce projet de loi. De facto, la France ne serait pas donc concernée par cette mesure. Les diplomates et les responsables internationaux en seront aussi exemptés. De quoi rassurer vos clients s’ils s’apprêtent à boucler leurs valises pour visiter les États-Unis cet été !

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format