Menu
S'identifier
Destination

Comment Israël veut faire revenir les touristes 


Publié le : 15.04.2021 I Dernière Mise à jour : 15.04.2021
{ element.images.0.titre }}
Les premiers touristes pourront se rendre en Israël à partir du 23 mai.  I Crédit photo ©Adobe Stock

Auteur

  • Brice Lahaye

Israël a annoncé la réouverture de ses frontières aux touristes étrangers, sous conditions, à partir du 23 mai prochain. Tour Hebdo fait le point. 

C'est une bonne nouvelle. Après plus d'un an de fermeture, Israël rouvrira ses frontières aux touristes étrangers à partir du 23 mai prochain. Mais, dans un premier temps, sous certaines conditions.  

Les groupes (vaccinés) d'abord

La ministre du Tourisme, Orit Farkash-Hacohen, et le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, ont trouvé un accord pour l'ouverture d'Israël avec, pour première étape, l'autorisation d'entrée pour les groupes vaccinés de touristes étrangers. Le plan annoncé par le gouvernement prévoit en effet un nombre limité de groupes autorisé à arriver le 23 mai. Un nombre qui sera ensuite augmenté en fonction de la situation sanitaire et des progrès du programme. 

Les voyageurs individuels ensuite 

Les voyageurs individuels, eux, seront autorisés à entrer en Israël dans un second temps. Avec une nouvelle fois la nécessité d'être vacciné contre le Covid-19. La date de leur retour sera conditionnée par les premiers résultats suite à l'ouverture des frontières. 

Un protocole sanitaire renforcé 

Tous les voyageurs devront avoir réalisé un test PCR avant de monter à bord d'un vol pour Israël. À cela s'ajoutera un test sérologique pour prouver leur vaccination, à leur arrivée à l'aéroport Ben Gourion. Israël précise par ailleurs poursuivre ses discussions avec plusieurs pays pour parvenir à des accords de validation des certificats de vaccination. Ce qui annulerait, par conséquent, la nécessité du test sérologique.  

Des exceptions déjà prévues  

En attendant cette réouverture aux touristes, quelques exceptions sont déjà prévues pour les voyages des non-israéliens vaccinés ou guéris du coronavirus. 

Un citoyen ou un résident permanent vivant à l'étranger et qui a un membre de sa famille au premier degré en Israël peut venir avec son conjoint et ses enfants, même s'ils sont étrangers. Un non-israélien qui a un membre de sa famille au premier degré résidant en Israël (citoyen ou résident permanent), peut lui aussi venir avec son conjoint et leurs enfants pour leur rendre visite.

Pour cela, tous devront suivre le protocole mis en place par le pays :  
- Tous les non-israéliens souhaitant entrer en Israël doivent prouver leur vaccination ou leur guérison (sauf les nourrissons jusqu'à un an).
- La preuve de proximité d'un membre familial de premier degré se fera en vérifiant auprès du registre de la population et en présentant des documents pertinents et légalement vérifiés (cachet d'apostille) prouvant le lien familial, puis en s'inscrivant au registre de la population.
- Dans des cas exceptionnels, la dispense du cachet d'apostille sera donnée par le chef de la division consulaire du ministère des Affaires étrangères ou de son adjoint.
- Les demandes doivent être soumises au ministère ou directement par l'intermédiaire de l’ambassade.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format