Menu
S'identifier
Destination

Bénédicte Richer-Langlais (ONAT) : « Les Français ne se rendent pas compte de la richesse touristique allemande » 


Publié le : 10.09.2021 I Dernière Mise à jour : 12.09.2021
{ element.images.0.titre }}
Bénédicte Richer-Langlais, à droite, et son équipe.  I Crédit photo ©Alexandre Nestora/ONAT

Auteur

  • Brice Lahaye

Bénédicte Richer-Langlais a pris, le 1er septembre dernier, la direction France de l'Office National Allemand du Tourisme (ONAT). À la tête d'une nouvelle équipe, elle fait le point pour Tour Hebdo sur la destination, sur ses objectifs et sur les défis de l'ONAT pour les mois à venir.

C'est une nouvelle aventure pour Bénédicte Richer-Langlais. Depuis le 1er septembre, l'ancienne directrice générale de la filiale française de la Deutsche Bahn, remplace Till Palme à la tête de l'Office National Allemand du Tourisme (ONAT) en France. Un poste de taille et des ambitions à la mesure des défis qui l'attendent, la destination n'ayant pas été épargnée non plus par la crise sanitaire. « Comme tout le monde, nous avons été touché par le Covid. La destination Allemagne a pâti de cette situation sanitaire. Nous étions, en nuitées, à -89% en 2020 (du 1er au 30 juin, ndlr), par rapport à 2019, et nous sommes cette année à -65% sur la même période. Nous remontons donc doucement, et il reste encore énormément de travail à faire », explique Bénédicte Richer-Langlais. 

Pour cela, elle pourra compter sur une équipe franco-allemande : Christopher Müller, directeur marketing, Marion Artarit, directrice RP & Trade, Jessica Baum, manager marketing digital & réseaux sociaux et enfin Katja Nagel, manager finances et administration. « Une équipe jeune et très motivée pour mettre à profit le temps qu'il reste d'ici la fin de l'année pour la promotion de la destination et se concentrer sur les projets pour l'année 2022 », indique-t-elle. Avec une feuille de route déjà très cadrée : la promotion de l'Allemagne tous canaux et toutes cibles, avec une appétence pour la digitalisation, privilégiée aujourd'hui par le marché français. « De par sa proximité, les Français se sentent moins obligés de passer par une agence de voyages pour s'y rendre. Notre travail est donc de donner suffisamment d'inspirations, de contenus et de possibilités aux touristes via nos réseaux sociaux, notre site Internet », précise la directrice. 

Trois grandes campagnes en cours 

Et les projets pour cela ne manquent pas. Trois grandes campagnes de communication auprès du marché français sont ainsi en cours : la campagne « German Local Culture », pour mettre à l'honneur les petites et moyennes villes à travers leur savoir-faire, leur artisanat ou leur architecture ; la campagne « Feel Good », dite d'inspiration et d'information, avec la mise en place d'une carte interactive qui permet au touriste de trouver des activités éco-responsables qu'il peut faire (hébergement, restauration, attractions...) lors de séjours plus responsables et respectueux de l'environnement ; et enfin la campagne « German Spa Tradition », avec notamment la célébration des 200 ans de la naissance de Sebastian Kneipp, créateur d'une méthode de soins sur 5 piliers (eau, alimentation, exercice, équilibre et plantes), connue et pratiquée en Allemagne dans de nombreux spas certifiés. 

En somme, de nombreuses thématiques et idées de séjours pour sortir des sentiers battus. « Cela fait partie des besoins et envies des Français de faire du tourisme et de la culture différemment. L'Allemagne a des richesses touristiques incomparables, incalculables, innombrables. Il y a un potentiel énorme pour nous dans la promotion de l'Allemagne, et dans l'éducation des Français à la connaissance du marché allemand », estime Bénédicte Richer-Langlais. Avant d'ajouter : « Les Français ne se rendent pas compte de la richesse touristique allemande. On peut espérer que cette pandémie, qui aura poussé les Français à réfléchir de nouveau à leurs vacances, les incitera à venir découvrir l'Allemagne. Une destination avec un rapport qualité-prix extraordinaire, une quantité d'offres très structurée et qui répond aux nouveaux besoins des touristes : une empreinte écologique responsable, une proximité... »

Des échanges avec les professionnels 

À tout cela s'ajoute la promotion des marchés de Noël avant les fêtes de fin d'année, un incontournable pour la destination. D'autres projets, déjà en cours d'élaboration pour l'année 2022, seront quant à eux dévoilés prochainement. En attendant, l'OT dit également rester en contact avec les agences de voyages et tour-opérateurs pour les demandes entrantes. « C'est un secteur qu'on observe de très près, en travaillant avec eux sur le positionnement de la destination, sur les offres, villes ou thèmes qu'ils peuvent proposer à leurs clients, et sur leurs besoins », fait savoir de son côté Marion Artarit, directrice RP & Trade. Une newsletter sur les nouveautés leur est également envoyée tous les mois. Côté rendez-vous pro, l'ONAT fera son retour en présentiel en 2022 - si la situation sanitaire le permet – au Germany Travel Mart (GTM), le principal évènement du pays consacré au tourisme entrant. « Ce sera l'occasion de redonner aux professionnels du tourisme les éléments ou le soutien dont ils pourront avoir besoin pour la destination allemande auprès de leurs clients », ajoute Bénédicte Richer-Langlais. 

L'enjeu est donc grand pour la nouvelle directrice, très enthousiaste à l'idée de répondre à ces nombreux défis qui l'attendent déjà dans les prochains mois. « C'est un très gros challenge, avec une équipe encore toute neuve, un budget de promotion important et des attentes élevées de la part de la maison-mère en Allemagne et des partenaires. Mais avec une motivation comme jamais »

-------------------------------------------- 
Le CV de Bénédicte Richer-Langlais
Bénédicte Richer-Langlais, diplômée de l’Ecole Internationale de Tunon, a commencé sa carrière à la Deutsche Bahn en 1996 où elle reste une vingtaine d’années et occupe entre 2015 et 2017 le poste de Directrice Générale. Après une expérience en tant que Directrice Commerciale et Marketing chez Thello, Bénédicte Richer-Langlais a travaillé comme chargée de mission au pôle attractivité touristique pour le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères avant de prendre la Direction de l’ONAT à Paris. Bénédicte Richer-Langlais dispose d’une très bonne connaissance du secteur du tourisme et évolue depuis ses études dans l’univers franco-allemand. Elle est depuis 2013 un membre actif de l'association « Femmes du Tourisme » et depuis juillet 2019 membre de l'Advisory Board de « combigo ». 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format