Menu
S'identifier
Croisière

Les compagnies de croisières se sont-elles (vraiment) converties à l'écologie ?


Publié le : 21.11.2018 I Dernière Mise à jour : 21.11.2018
{ element.images.0.titre }}
I Crédit photo

Auteur

  • Didier Forray

Plusieurs nouvelles initiatives ont été annoncées ces dernières semaines pour réduire l'impact écologique des croisières. Tour d'horizon des idées écolos…

Alors que le nombre de croisiéristes ne cesse d'augmenter d'année en année, avec 27,2 millions de passagers attendus en 2018 selon Clia, les compagnies de croisières sont de plus en plus nombreuses à considérer la question de la protection de l'environnement.

Vers le zéro plastique

Dernier combat en date : les pailles et autres déchets en plastique. Le 11 octobre, MSC a ainsi annoncé son intention de supprimer ou remplacer tous les plastiques à usage unique utilisés à bord de sa flotte d'ici 2019. "Fin 2018, la première étape sera accomplie : les pailles en plastique seront entièrement remplacées par une alternative 100% compostable et biodégradable", souligne la compagnie. Son concurrent Royal Caribbean suit le même timing, avec la suppression des pailles à bord de ses 50 navires d'ici la fin de l'année. "Pour leurs boissons, les clients de la compagnie pourront utiliser des bâtonnets mélangeurs en bois certifié par le Conseil d'Intendance des Forêts ainsi que des piques à garniture en bambous pour les  snacks", détaille la compagnie. 

Mais l'arrêt des pailles ne constitue que la partie émergée de l'iceberg. Plusieurs compagnies appliquent d'ores et déjà des procédures pour recycler et mieux gérer les déchets, dans le cadre des normes MARPOL et des principes édictés par Clia. Exemple avec le programme "Save the Waves" de RCCL qui organise le recyclage du papier, du verre, des ampoules et de l’aluminium et vise un objectif de "zéro décharge".

Le cheval de combat des compagnies : la propulsion des navires

Sous la pression des instances internationales, les compagnies s'attaquent aussi au facteur principal en terme d'impact écologique des croisières : la propulsion des navires ! En octobre 2016, l’Organisation maritime internationale (OMI) a décidé qu'aucun navire ne devrait utiliser un carburant contenant plus de 0,5 % de soufre à partir de 2020. Et des solutions deviennent réalité aujourd'hui, en particulier l'utilisation du gaz naturel liquéfié (GNL) qui n'émet pas d’oxyde de soufre.

Après quelques semaines de retard, la compagnie allemande AIDA Cruises devrait ainsi mettre à flot en décembre le tout premier paquebot au monde propulsé au GNL. Il sera suivi du Costa Smeralda à l'automne alors que plusieurs navires utilisant cette technologie sont en cours de construction, à l'image de Carnival qui attend la livraison de 8 navires propulsés au GNL d'ici 2022.

Biogaz liquéfié et voile rigide

La nouvelle initiative d'Hurtigruten va encore plus loin ! La compagnie norvégienne vient d'annoncer que, d'ici 2021, 6 de ses navires seront en partie propulsés grâce à du biogaz liquéfié produit à partir de déchets de poissons et autres substances organiques. En octobre, Hurtigruten a également lancé la construction de son 3ème navire hybride. Les 2 premiers paquebots, le MS Roald Amundsen et le MS Fridtjof sont actuellement en construction aux chantiers norvégiens de Kleven Verft AS. Autre piste : les chantiers de l'Atlantique et Ponant ont débuté en octobre les premiers tests de voiles rigides, permettant de réduire la consommation d'énergie "et donc de réduire considérablement l’impact environnemental", insiste la compagnie.

Reste à savoir si ces toutes initiatives marquent un vrai engagement en faveur de l'environnement ou s'il s'agit avant tout de motivations économiques, tout en se donnant bonne conscience et en utilisant l'écologie comme argument marketing auprès des consommateurs. Difficile de trancher et il y a certainement un peu de tout cela dans l'esprit des compagnies, qui n'hésitent pas à exploiter la moindre action de développement durable dans des communiqués dithyrambiques… Mais si ce qui est bon pour les compagnies est aussi bon pour la planète, ou inversement, voilà une parfaite combinaison win-win !

 

 

 

 

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format