Menu
S'identifier
Croisière

Du all inclusive au prix "à la carte"... Pourquoi Norwegian Cruise Line change de stratégie


Publié le : 13.03.2019 I Dernière Mise à jour : 13.03.2019
{ element.images.0.titre }}
Corinne Renard, directrice commerciale d'un Océan de Croisières, et Francesco Paradisi, directeur commercial de Norwegian Cruise Line pour la France. I Crédit photo T.B.

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Les prix « all inclusive », c'est fini. Dès le 4 avril, la compagnie de croisière revient à une tarification à la carte, et va davantage communiquer sous la marque NCL.  

Deux ans seulement après avoir déployé une offre «Premium all inclusive » pour ses croisières en Europe, la compagnie américaine Norwegian Cruise Line (16 paquebots) fait machine arrière. Dès le 4 avril, elle introduit une nouvelle politique tarifaire sur le Vieux Continent qui remplace la précédente. Baptisée « Free at sea », elle « entend offrir plus de liberté et de flexibilité aux passagers pour personnaliser leurs vacances », explique Francesco Paradisi, directeur commercial pour la France.  

Au prix de base revu à la baisse, qui n’inclut plus que les prestations traditionnelles (cabine, accès aux restaurants et animations), le croisiériste aura la possibilité de greffer deux options à choisir parmi cinq, pour un prix supplémentaire de 99 € : un forfait boissons Premium, un forfait restaurants de spécialités, un forfait wifi, un crédit excursion de 50 $ ou une offre 3ème et 4ème passager gratuit dans la cabine. Les clients séjournant dans les cabines de catégories supérieures bénéficieront automatiquement de ces cinq avantages.

Avec cette nouvelle politique tarifaire, Norwegian Cruise Line pourra afficher un prix de base plus compétitif dans un contexte de forte concurrence, en particulier dans l’Hexagone. Francesco Paradisi refuse de dévoiler le nombre de passagers français de la compagnie, se contentant de préciser que 2018 « fut correcte et que 2019 affiche une bonne tendance », avec notamment des ventes sur des itinéraires moins fréquentés, par exemple en Alaska. La France ne constitue néanmoins que le quatrième marché européen (hors Grande-Bretagne) de la compagnie, derrière l’Allemagne, l’Espagne et la Scandinavie.

Positionnement premium et 17ème navire

Pour faire le forcing, elle entend mieux faire connaître son positionnement premium aux agences, à travers son agent officiel français, un Océan de Croisières. Parmi les opérations commerciales, une visite du paquebot Pearl, qui fera un stop au Havre le 19 juin, est notamment programmée. La compagnie table aussi sur les six navires qui navigueront en Europe cet été. Mais après l’échec marseillais il y a quelques années, aucun embarquement de France n’est programmé. Les passagers devront rejoindre l’Italie, Barcelone ou Amsterdam.

En attendant la livraison d’un 17ème paquebot baptisé « Encore » à l’automne avec des attractions toujours plus bluffantes (piste de kart, jeux de réalité virtuelle, shows de Braodway…), d’autres nouveautés sont annoncées : une application permettant le check-in ou la réservation de restaurants, mais aussi une messagerie interne (chat) moyennant 9,5 $/semaine. 

En octobre, un terminal dédié sera inauguré à Miami, pour les trois compagnies du groupe (Norwegian Cruise Line, Oceania Cruises et Regent Seven Seas Cruises). Enfin, sans changer d’identité, Norwegian Cruise Line va progressivement davantage communiquer sous la marque NCL afin d’éviter les confusions avec la Norvège ou la compagnie low cost éponyme. 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format