Menu
S'identifier
Billet d'humeur

Le clash / le crush : Croissance et écologie, l’impossible équation ?


Publié le : 27.11.2019 I Dernière Mise à jour : 27.11.2019
{ element.images.0.titre }}
Durant la semaine du Black Friday, six milliards d’euros seront dépensés en France. I Crédit photo DR

Auteur

  • Thierry Beaurepère

Mercredi, c'est permis ! Thierry Beaurepère est de retour pour vous faire part de son humeur du jour. Et, cette fois-ci, il s’en prend notamment au business du black friday et son impossible compatibilité avec une démarche éco-responsable.   

Les Américains adorent inonder le monde de leur culture, et des produits qui vont avec… Business is business ! A moins que ce ne soit les Français qui, en panne d’inspiration, vont chercher outre-Atlantique le meilleur… comme le pire. Après Halloween, voilà donc revenu le Black Friday, opération commerciale qui a un fondement aux Etats-Unis (elle s’inscrit dans le long week-end chômé de Thanksgiving) mais est dénuée de sens chez nous… Si ce n’est faire sonner les tiroirs caisses, y compris ceux des entreprises de tourisme qui multiplient les promotions depuis quelques jours

 

La folie du black friday

Durant cette journée (devenue une semaine !), six milliards d’euros seront dépensés en France. Et dans les entrepôts d’Amazon, les cartons défilent plus vite que les bagages sur les trieurs de Roissy. A l’heure de l’éco-responsabilité triomphante, voilà une schizophrénie consumériste qui ne manque pas de faire sourire, à moins qu’il ne faille en pleurer… Même les enseignes voient double. Pendant que Fnac/Darty multiplie les rabais, sa filiale Nature et Découvertes préfère s’abstenir… et le fait savoir. Parce qu’être « éthique », c’est aussi une stratégie de communication !

Nos amis Québécois ont au moins eu la bonne idée de rebaptiser le Black Friday du juste vocable de « Vendredi fou ». De ce côté-ci de l‘Atlantique, nos publicitaires préfèrent la langue de Shakespeare. C’est plus chic, et plus fourbe. Il est vrai que « vendredi noir », ça sonne comme une catastrophe ! Au-delà de cette opération mercantile, la question est plus globale. L’écologie est-elle soluble dans l’hyperconsommation, ou doit-elle rimer avec décroissance ? Ces dernières semaines nos dirigeants ne cessent de ménager la chèvre et le chou, au grès des alliances et lobbies. 

 

Notre-Dame-des-Landes, Europacity… retoqués pour raisons écologiques !

Ils ont validé le projet de canal Seine Nord Europe, qui profitera au tourisme fluvial ; quitte à sacrifier des centaines d’hectares de terres. Mais est-on certain que les péniches polluent moins ? En revanche, ils ont retoqué le projet Europacity du triangle de Gonesse, un complexe commercial et de loisirs qui devait s’implanter sur 80 hectares de terres que certains rêvent de transformer en potager. Les ayatollahs de la bien-pensance écologique, qui n’ont jamais mis les pieds dans ce triangle maudit du nord de Paris, ont décidé à la place des populations de banlieue ce qui était bon pour elles.

On peut évidemment s’interroger sur l’aspect éco-responsable de ce projet abandonné. Mais cette élite planquée dans le cœur de la capitale, qui a la chance de pouvoir arpenter les rues du Marais pour acheter du thé Mariage Frères ou des macarons Ladurée, s’est surtout accaparée le monopole du « bon goût » et a décrété qu’il n’était plus dans l’air du temps d’aller traîner ses baskets dans un centre commercial. Trop ringard, trop beauf ! Une humiliante condescendance, au nom de la décroissance et du développement durable.

Les mêmes ont expliqué il y a deux ans aux Nantais qu’il n’était pas écologiquement responsable de construire un nouvel aéroport aux portes de la ville. Après tout, ils n’ont qu’à transiter par Paris, qui n’est qu’à deux heures ! Mais à l’inverse, seraient-ils prêts – eux - à décoller de Nantes plutôt que de Roissy pour participer à un colloque à New York… sur le développement durable ? Si l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est mauvais pour la planète, alors le Black Friday l’est tout autant. A quand son interdiction ?

 

 

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format