Menu
S'identifier
Corse

Les conseils de Tour Hebdo


Publié le : 01.09.2015 I Dernière Mise à jour : 01.09.2015

1 SUGGÉREZ à vos clients de morceler leur séjour entre deux ou trois hôtels disséminés sur le territoire : cela leur permettra de découvrir la région en rayonnant en étoile à partir de chaque établissement et de s’épargner de la fatigue sur la route. Proposez d’allier quelques jours au bord de la mer et quelques jours dans la montagne.

2 TIREZ PARTI des différents accès aériens et maritimes pour combiner une entrée par Ajaccio et une sortie par Calvi ou Bastia, ou inversement.

3 RECOMMANDEZ à vos clients de louer une voiture de petit gabarit. Les routes de l’Ouest Corse sont sinueuses et étroites, et il vaut mieux conduire un véhicule passe-partout. Côté motorisation, ils n’auront de toute façon que très rarement l’occasion de passer la quatrième vitesse…

4 INVITEZ vos clients à raisonner en temps de trajet et non en kilomètres, au vu du réseau routier très tortueux. Ainsi, il faut compter environ une heure et demie pour effectuer la cinquantaine de kilomètres qui séparent Ajaccio de Vico.

5 PRÉCONISEZ la plus grande prudence sur les routes de montagne. Dites à vos clients de garder leur droite et de ne pas hésiter à klaxonner à l’approche d’un virage sans visibilité.

6 INCITEZ vos clients à programmer leur croisière à la découverte de la réserve de Scandola et des Calanche de Piana en fin d’après-midi : avec le soleil qui plonge doucement à l’horizon, le spectacle des roches rougeoyantes est d’autant plus grandiose.

7 ATTIREZ L’ATTENTION sur le large choix de navires qui effectuent les croisières vers Scandola. Il y en a pour tous les goûts, du hors-bord sportif au canot semi-rigide, en passant par des navires plus confortables, à l’image du Grand Bleu 2, qui dispose d’un espace intérieur à l’abri du vent et du soleil ainsi que de toilettes.

8 EXHORTEZ vos clients à prévoir une marge confortable pour rejoindre l’aéroport d’Ajaccio le jour de leur retour : les abords de la ville peuvent être très sérieusement congestionnés aux heures de pointe.

L’AVIS DU PRO FRÉDÉRIC FRESI, DIRECTEUR DU RÉCEPTIF CORSICA NATURA
« L’Ouest Corse est la région la plus sauvage de l’île »

« Lorsqu’ils préparent leur voyage en Corse, les clients ont souvent tendance à vouloir faire le tour de l’île en quelques jours. Or, si l’on veut connaître la Corse, il est nécessaire de prendre son temps. L’Ouest Corse mérite qu’on s’y arrête car c’est la région la plus sauvage et la moins touristique de l’île. Elle abrite des endroits encore authentiques, en dehors des grandes foules, quelle que soit la période de l’année. C’est aussi la région qui offre la plus grande proximité avec la montagne : on passe de 0 à 2 400 mètres d’altitude en quelques kilomètres. Je conseille d’ailleurs de ne pas s’en tenir uniquement à la côte et aux grandes stations comme Porto ou Sagone : il faut partir à la découverte des villages de montagne et aller manger dans les petits restaurants locaux. Cela permet de faire vivre ces villages et, en même temps, c’est là où le visiteur va vraiment découvrir l’âme de la Corse. Le patrimoine a aussi beaucoup à offrir, à travers les tours génoises ou le site archéologique de Sagone, riche de 3 000 ans d’histoire. Et on ne doit pas hésiter à venir hors saison : la région peut se découvrir toute l’année, car il y a toujours quelque chose à faire. »

Adresses utiles

Contacts institutionnels

Ouest Corsica : rue du Docteur-Dragacci, 20130 Cargèse.

Tél. : 04 95 26 41 31. Fax : 04 95 26 48 80.

E-mail : info@ouestcorsica.com.

Contact pros : Claire Zajpt, directrice (tél. : 06 84 23 33 04,

e-mail : info@ouestcorsica.com).

Agence du tourisme de la Corse (ATC) : 17, boulevard du Roi-Jérôme, 20181 Ajaccio Cedex 01. Tél. : 04 95 51 00 00. Fax : 04 95 21 84 47.

Contact pros : info-fr@ctc-atc.com.

Sites Internet, notre choix

www.ouestcorsica.com : site officiel de l’OT Ouest Corse. Présentation de tous les attraits culturels et naturels de la région, liste de tous les hébergements et agenda très complet.

www.visit-corsica.com : site officiel de l’Agence du tourisme de la Corse. L’Ouest Corse fait bien évidemment partie des régions mises en avant, avec la liste des sites à visiter et une galerie de photos.

www.le-gr20.fr : blog sur le GR20, réalisé par un passionné de randonnées. Jérémy présente les différentes étapes, les refuges et les sites à ne pas manquer. Le tout complété par un forum bien fréquenté.

http://monpetittourdecorse.over-blog.com : carnet de voyage d’un tour de Corse. Nombreuses photos des Calanche de Piana et de la réserve de Scandola, mais aussi de Cargèse et de la forêt d’Aïtone.

Patrimoine mondial

Le golfe de Porto – comprenant les Calanche de Piana, le golfe de Girolata et la réserve de Scandola – est le seul site corse à être inscrit sur la liste du Patrimoine mondial.

Quelques infos pratiques

Combien ça coûte ?

En brochure, par personne sur une base double, au départ de Paris avec les taxes aériennes, compter à partir de :

• 1 000 € le circuit Gir 8 j/7 n d’Ajaccio à Ajaccio, via Porto et les Calanche de Piana, avec hébergement en hôtels 2H et 3H en pension complète.

• 800 € l’autotour de 8 j/7 n d’Ajaccio à Ajaccio, via Porto et les Calanche de Piana, avec location de voiture et hébergement en hôtels 2* et 3* en pdj.

• 800 € le séjour de 8 j/7 n à Porto en hôtel 3* en pdj.

Quand y aller ?

Avec son climat de type méditerranéen, l’Ouest Corse peut se parcourir toute l’année, mais la haute saison touristique bat son plein d’avril à début octobre. Nombre d’hôtels ne sont d’ailleurs ouverts que pendant cette période. La période d’avril à fin juin et les mois de septembre et octobre s’imposent comme les plus agréables car les températures sont douces et la fréquentation bien moins forte que pendant les mois de juillet et août.

Qui y va ?

• L’office de tourisme de l’Ouest Corse ne dispose malheureusement d’aucun chiffre de fréquentation touristique précis sur son territoire. Il reprend simplement les chiffres publiés par l’Unesco en 2013.

• Le rapport d’étude de l’organisme estime le nombre de visiteurs du site classé au Patrimoine mondial (le golfe de Porto) à environ 1,1 million d’avril à octobre 2012, ce qui représente 44 % du nombre de touristes venus en Corse sur cette période et 387 millions d’euros de retombées économiques.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format