Menu
S'identifier
Aérien

Licenciement de 100 salariés, vente de 9 avions... Wow Air se met au régime sec


Publié le : 14.12.2018 I Dernière Mise à jour : 18.12.2018
{ element.images.0.titre }}
La compagnie a décidé de se recentrer sa flotte sur des A320 et A321 et se sépare de la totalité de ses Airbus 330. I Crédit photo Alf van Beem / Wikipedia

Auteur

  • Didier Forray

En difficulté financière, la low-cost islandaise vient de licencier 10% de son personnel et s'apprête à réduire sa flotte de 50%.

Mis à jour le 18/12 à 10h30

Après l'échec du projet de reprise par Icelandair, aussitôt suivi de la signature d'un accord de principe pour l'entrée au capital du fonds d'investissement américain Indigo Partners, Wow Air annonce la mise en place d'une vaste opération de restructurations.

"Wow Air va simplifier ses opérations et revenir à ses racines de compagnie low-cost rentable alors que les discussions avec Indigo Partners avancent", assure la compagnie dans un communiqué.

La moitié des avions vendus

Première décision : la compagnie va réduire sa flotte de moitié, passant de 20 à 11 Airbus. Quatre A321 sont sur le point d'être vendus permettant à la compagnie de récupérer un total de 10 millions de dollars. Et des négociations sont en cours pour rendre 5 appareils à leurs loueurs, dont la totalité des A330. La low-cost islandaise ne souhaite plus exploiter d'A330 et s'en tiendra désormais à une flotte composée d'A320 et d'A321. 

Conséquence directe de cette réduction de la voilure : Wow Air annonce avoir procédé hier au licenciement de 111 salariés en CDI. Les contractuels et le personnel en CDD ne seront pas renouvelés. "Wow Air espère pouvoir offrir aux salariés concernés une nouvelle opportunité d'emploi quand la compagnie grossira de nouveau", ose écrire la low-cost. Une fois la restructuration menée, la Wow Air ne comptera plus que 1 000 employés. 

Réduction drastique du programme de vols

Le programme de vols va également être modifié à compter de janvier prochain. Selon la presse islandaise, la toute nouvelle liaison lancée le 6 décembre dernier entre Reykjavik et New Delhi devrait s'arrêter dès le 20 janvier 2019. De même, les rotations à destination de Los Angeles, Pittsburgh et Saint-Louis devraient être supprimés. La compagnie affirme qu'elle contactera chaque passager pour les informer.

A noter aussi l'arrêt des dessertes de Cincinnati et de Cleveland, qui avait déjà été entériné, ainsi que le passage en liaison saisonnière de la desserte de San Francisco. Le lancement de vols vers Orlando, en janvier, et vers Vancouver, en juin, sont quant à eux sur la sellette. 

Pour Skúli Mogensen, le fondateur et PDG de Wow Air, "ces mesures drastiques vont permettre d'assurer le futur et préserver Wow Air sur le long terme". Le patron de la compagnie doit surtout tout faire pour que les négociations avec Indigo Partners aboutissent. Une rencontre a eu lieu le 5 décembre dernier à Reykjavik afin d'évaluer les comptes de la compagnie et l'intérêt pour Indigo Partners d'aller plus loin. La low-cost islandaise reste sous pression.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format