Menu
S'identifier

France : 42 millions d'euros pour relancer le tourisme

Réceptifs | publié le : 08.11.2016 | Dernière Mise à jour : 08.11.2016

Image

Crédit photo DR

Auteur

  • Catherine Mautalent

Une batterie de mesures assortie d'une enveloppe de plusieurs dizaines de millions d'euros pour relancer le tourisme en France, tel est le plan annoncé hier, lundi 7 novembre, par Manuel Valls, Premier ministre.

Attentats, grèves, manifestations, violences, agressions... De janvier à octobre 2016, le nombre d'arrivées de touristes sur les vols internationaux en France a reculé de 8,1% par rapport à la même période de 2015, et de 16,5% sur le seul mois d'août. Et pas loin de deux millions de touristes perdus en un an. Et le manque à gagner devrait dépasser le milliard d'euros cette année, selon les professionnels, dans un secteur qui pèse près de 7,5% du PIB de la France. Le gouvernement avait déjà présenté un premier plan en mars, puis débloqué dix millions d'euros en septembre pour promouvoir la destination France... Hier, lundi 7 novembre, au terme d'une réunion en début de soirée avec plusieurs ministres concernés dont Jean-Marc Ayrault (Affaires étrangères) et Bernard Cazeneuve (Intérieur), Manuel Valls, Premier ministre, a annoncé un "nouveau" plan doté d'environ 42 millions d'euros.

Le principal volet (15 millions d'euros), concerne la sécurité des touristes, essentiellement en région parisienne. Concrètement, il est prévu d'équiper plusieurs espaces touristiques en caméras de surveillance, notamment dans des secteurs entachés récemment par des braquages (tunnel du Landy à Saint-Denis, hôtels de la périphérie parisienne, abords du Stade de France...).

Neuf millions d'euros iront au renforcement de la sécurité des 30 sites culturels les plus fréquentés par les touristes (Louvre, Musée d'Orsay, Versailles, Arc de Triomphe...), dont la fréquentation est en nette baisse, ainsi qu'aux festivals.

Parmi les autres mesures : une trentaine de fourgons mobiles seront commandés afin de permettre à des victimes étrangères de porter plainte sans avoir à se rendre dans un commissariat. Et quelque 80 bornes "Parafe" (passage accéléré par passeport biométrique) supplémentaires installées à Roissy (87 prévues d'ici 2020) et Orly pour désengorger les files d'attentes.

Des actions sur internet et les réseaux sociaux sont prévues, ainsi que des campagnes grand public, sur les salons et une campagne spécifique pour Paris et l'Ile-de-France.

Le reste du plan prévoit des mesures techniques de soutien financier au secteur, notamment concernant le travail partiel (les autorisations pour faciliter le recours à l'activité partielle ont déjà augmenté de 30%, à 18,5 millions d'euros), des campagnes de communication et l'augmentation des aides sociales aux vacances aux 30 000 retraités non imposables.

Rassurer sur le plan sécuritaire "est une très bonne chose", confiait à l'AFP Didier Chenet, président du groupement national des indépendants (hôtellerie, restauration, traiteurs..). Mais, pour lui, il faudrait  "absolument supprimer le terme "état d'urgence" qui fait fuir les touristes".

Tags

Tourisme de groupe politique gouvernement mesures actions France sécurité

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format