Menu
S'identifier

Le tourisme fluvial en France en légère baisse

Maritime et fluvial | publié le : 10.07.2017 | Dernière Mise à jour : 10.07.2017

Image

Crédit photo

En 2016, le tourisme fluvial a représenté 9,9 millions de passagers. Un chiffre en légère baisse du fait d'événements exogènes générant une baisse générale de la fréquentation touristique.

Le tourisme fluvial présente des résultats fortement variables en fonction des zones géographiques et des filières du secteur. L’Ile de France a souffert de mauvais résultats, du fait des fortes précipitations de juin qui ont entrainées des difficultés de navigation, et des attentats. Rappelons que le tourisme fluvial en France attire 49% d’étrangers. Les compagnies parisiennes de bateau de promenade ont enregistré jusqu’à 23% de baisse du nombre de passagers annuel.

 - 4,1 % pour les paquebots fluviaux

Par ailleurs, le reste du réseau français résiste tant bien que mal à la baisse généralisée de la fréquentation touristique. En effet, la filière des péniches hôtels a réussi à maintenir son activité, grâce à une hausse de la clientèle française qui a compensé la diminution de la clientèle étrangère. En cumulant les résultats des péniches hôtels et paquebots fluviaux, le nombre de passagers transportés a été de 391 740, soit une baisse de 3,9%. Malgré cela, les perspectives de développement restent fortes. Pour les paquebots fluviaux, 2016 pourrait apparaître comme une année-palier, car la première à enregistrer une baisse du nombre de passagers (-4,1%). Cependant, elle s’inscrit dans une évolution positive si l’on compare les chiffres de 2016 à ceux de 2014. De plus, les efforts financiers ont été importants pour élargir l’offre.

La Garonne en plein essor

D’autres régions et filières enregistrent même une tendance à la hausse. Concernant la location de bateaux habitables, l’impact ne s’est pas ressenti pour ceux implantés hors grandes zones urbaines : des augmentations ont été enregistrée à hauteur +3,1% de passagers et de 11,3% de nuitées vendues. Cette augmentation est aussi due au fait que leur activité est majoritairement située dans le canal du Midi et en Bourgogne, sites moins touchés par l’effet post-attentats.

Le Bassin d’Aquitaine profite de la forte attractivité de Bordeaux. De même, la Garonne enregistre un taux positif et une activité en plein essor concernant les paquebots fluviaux.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format