Menu
S'identifier

Belle parade des grands voiliers pour les 500 ans du Havre

Maritime et fluvial | publié le : 04.09.2017 | Dernière Mise à jour : 04.09.2017

Image

Crédit photo ©Philippe Breard-ville du Havre

Les Belem, Mir, Sagres II et autres grands voiliers, parmi les plus prestigieux du monde, ont paradé dimanche entre le port et la plage du Havre devant des dizaines de milliers de personnes enthousiastes.

Baptisé "Les Grandes voiles du Havre", l'événement, seul rassemblement de grands voiliers cette année en France, était organisé dans le cadre des festivités du 500e anniversaire de la création du port normand, par François Ier, en 1517.
Cette grande fête nautique marquait la dernière étape de la Régate des grands voiliers (RDV2017 Tall Ships Regatta), course de voiliers-écoles destinée à former des jeunes à la navigation et à promouvoir l'amitié entre les peuples.
Peu après 07h00 du matin, les premiers des 31 vieux gréements ont commencé à quitter les bassins de l'Eure et Paul Vatine, où ils étaient exposés depuis jeudi, puis sont passés un par un devant le quai de Southampton, là où commença la construction du port du Havre.
Quittant les limites du port, ils se sont ensuite déployés jusqu'au cap de la Hève, avant de revenir le long de la plage et de prendre la mer vers leurs pays d'origine.

Hebergeur d'image
Doyen de ces prestigieux équipages, et datant de 1896, le Belem, sans doute le plus connu des grands voiliers français, a ouvert la voie.
Puis ont notamment défilé, parmi les plus spectaculaires, le Kruzenshtern (1926), le plus grand encore en activité, le Mir, très rapide, également sous pavillon russe, le Sagres II (1937), fierté de la marine portugaise, ou encore le Cisne Branco (1999) et le Shabab Oman II (2014), superbes ambassadeurs respectifs du Brésil et du Sultanat d'Oman.
Cette parade de grands voiliers, datant pour beaucoup de la marine marchande du début du XXe siècle, est un nouveau temps fort des célébrations du 500e anniversaire du Havre.
A la mi-septembre, le paquebot britannique Queen Mary II partira du Havre vers New York, rappelant l'époque des traversées transatlantiques, tandis que le musée d'art moderne havrais (Muma) accueillera pour la première fois le tableau "Impression soleil levant", peint par Claude Monet depuis un hôtel de la cité portuaire et emblème de l'impressionnisme.

Hebergeur d'image

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format