Menu
S'identifier

Top of Travel mise sur une croissance via les groupes

Distributeurs | publié le : 14.09.2017 | Dernière Mise à jour : 14.09.2017

Image

Crédit photo

Avec son modèle original et différenciant de TO de proximité, gros engagements aériens à la clé, Top Of Travel parie plus que jamais sur les groupes pour conforter son développement.

Alors qu’il a emménagé en juin dernier dans de nouveaux locaux plus grands et fonctionnels à Montreuil, au 19e étage d’une tour avec vue, Helmut Stuckelschweiger, le patron de Top of Travel, a aussi pris de la hauteur sur la stratégie du TO qu’il a fondé il y a bientôt 20 ans.
La croissance continue d’être au rendez-vous puisque l’exercice 2017 en clôture le 31 octobre prochain devrait se terminer à deux doigts du cap des 70 M€ fixés comme objectif, soit un bond de 8%. Top a séduit 90 000 clients et fait grimper son panier moyen de 800 à 855 euros, grâce à une segmentation plus fine de son offre en séjours comme en circuits. Les Top Clubs ont continué de performer avec des ventes en croissance de 22%, tirées par deux ouvertures en Algarve et au Monténégro.

Baladeurs et aéroports de province
Tous les signaux sont donc au vert comme le résultat net maintenu "en zone positive" validant le modèle choisi : celui d’un TO spécialiste de quelques destinations (Top est N°1 en parts de marché SETO 2016 à Madère, à Malte et en Croatie) et qui s’engage au départ de la province avec de gros stocks aériens pour garantir des départs de proximité.
"Ainsi, nous ne sommes pas un acteur de plus programmant des clubs", remarque Helmut Stuckelschweiger. "Notre principal atout par rapport à la concurrence est de les proposer au départ de plus de 30 aéroports de province, des plateformes secondaires d’où nous sommes souvent les seuls à décoller comme Brive, Bergerac, Rodez ou Châteauroux".
Pour tenir ce modèle différentiant, il faut cependant avoir les reins solides et une assise que seule la clientèle groupes peut apporter en garantissant les remplissages des ailes de saison et en améliorant le pouvoir de négociation avec les hôteliers. "C’est avec les groupes qu’on assure notre rentabilité", précise le patron de Top. Véritable "pilier", ils représentent aujourd’hui 32% du chiffre d’affaires et ont enregistré une croissance de 14% au cours de l’exercice. "On veut continuer à monter en puissance", annonce-t-il.

Bulgarie et Sicile en nouveautés
Pour ce faire, Top a sorti sa brochure Groupes 2018 dès le mois de mai et part en tournée "Tables rondes" dans toute la France à partir du 14 septembre. Parmi les messages forts : les 31 villes de départ et surtout les 11 avions baladeurs positionnés, soit 3 de plus que l’an dernier. Ils desserviront Palma en nouveauté ainsi deux destinations rejoignant la programmation : la Sicile (au départ de 25 villes) et la Bulgarie (depuis 15 villes). Top y ouvrira deux Top Clubs dès l’été prochain.
Ce dynamisme en groupes n’empêche pas Top d’être toujours actif en individuels. Le segment a progressé de 5% cette année.
Pascale Filliâtre

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format