Menu
S'identifier
Transport

Ludovic Froidure (Korean Air) : "Nous avons transporté 37 000 Français en 2017"


Publié le : 22.02.2018 I Dernière Mise à jour : 23.02.2018
{ element.images.0.titre }}
Ludovic Froidure est le directeur général de Korean Air pour la France, la Scandinavie et les pays baltes. I Crédit photo ©Korean Air

Auteur

  • Manon Gayet

Les Jeux olympiques de PyeongChang se terminent ce week-end. Korean Air espère tirer profit de la visibilité de la Corée du Sud lors de cet événement pour continuer à se développer. Tour Hebdo fait le point avec Ludovic Froidure, DG France de Korean Air.

 

Tour Hebdo : Comment se porte Korean Air ?

Ludovic Froidure : La compagnie va bien ! En 2016, nous enregistrions une perte de 511 millions de dollars au global, et en 2017, Korean Air est passée dans le positif pour la première fois depuis des années avec un chiffre d’affaires de 737 millions de dollars. Ce bon résultat s’explique par une hausse de la demande mondiale, conjuguée à une hausse du prix des billets. 

Concernant l’Hexagone, 100 000 touristes français se rendent en Corée chaque année. Nous en avons transporté 37 000 l’an dernier. La situation politique à Séoul a légèrement déstabilisé le marché puisque globalement, les données du BSP montrent une baisse de 3% du nombre de passagers vers la Corée du Sud.

 

TH : Quelles sont les nouveautés de la compagnie cette année ?

L. F. : Korean Air a désormais son propre terminal à l’aéroport de Séoul-Incheon, le terminal 2. Il a été inauguré le 18 janvier dernier et propose tout ce qu’il y a de plus moderne : ventilation naturelle, jardins intérieurs, énergies renouvelables... Les passagers y trouveront aussi différents salons de notre marque, avec vestiaires et douches, par exemple. Idéal pour la clientèle affaires, qui représente un important contingent de passagers pour Korean Air. Ce terminal accueille aussi nos partenaires SkyTeam, Delta, Air France et KLM. 

Nous renforçons aussi notre flotte pour le réseau domestique et les vols régionaux avec la mise en service de notre premier Bombardier CS300. Nous en compterons 10 à la fin de l’année. L’arrivée de ce nouvel appareil est accompagnée de l’introduction de notre Economy Plus, qui permet notamment d’avoir un pitch plus important.

 

TH : Quels sont vos objectifs pour 2018 ?

L. F. : Nous espérons que le buzz autour des Jeux olympiques perdure en 2018 et les années suivantes. La Corée du Sud est un pays aux multiples facettes et Korean Air s’est beaucoup investie pour promouvoir la destination pendant les Jeux olympiques. Nous étions notamment le transporteur officiel de l’équipe coréenne durant les JO. 

En Europe, où nous desservons 13 villes, nous allons augmenter nos capacités de 5% cette année. Au départ de Paris, nous maintenons notre vol en A380 quotidien et nous ajouterons à nouveau un vol supplémentaire chaque samedi durant la période estivale.

Div qui contient le message d'alerte

Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire

Mot de passe oublié

Déjà abonné ? Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

Div qui contient le message d'alerte

Envoyer l'article par mail

Mauvais format Mauvais format

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format

Div qui contient le message d'alerte

Contacter la rédaction

Mauvais format Texte obligatoire

Nombre de caractères restant à saisir :

captcha
Recopiez ci-dessous le texte apparaissant dans l'image
Mauvais format